Introduction à l’ayurvéda

person holding green leaf

Photo by shyam mishra on Pexels.com

L’ayurvéda est une branche de l’Atharva-Veda, un texte sacré de l’hindouisme qui date du Ier millénaire avant notre ère. Contemporaine de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), l’ayurvéda est né, il y a environ 5 000 ans. Le mot « ayurvéda » vient de ayur : vie et véda qui signifie connaissance. Il signifie la « science de la vie ». L’ayurvéda s’intéresse donc à la connaissance de l’énergie de la vie. Originellement, elle repose sur le son ou la parole. Des hymnes étaient chantés pour guérir. Aujourd’hui, le médecin ayurvédique, qui se nomme le Vaidya, examine le patient au moyen d’un ensemble de techniques telles que l’observation, l’interrogation, la palpation avant de prescrire les soins au patient.

Dans l’Inde ancienne, la chirurgie humaine (décrite dans le Sushruta Samhita) est classée en 8 catégories divisées en deux parties : Purva-tantra et l’Uttara-tantra. Le Purva-tantra est dédié aux 4 branches de l’Âyurveda : Sutra-sthana, Nidana-sthana,Sarira-sthana, Kalpa-sthana,Chikitsa-sthana. L’Uttara-tantra comprend : Salakya, Kaumarabhfefefrtya, Kayacikitsa, Bhutavidya.

Principes du charaka samhîta

Le charaka samhîta est un traité médical de l’ayurveda. Ces principaux principes sont les suivants :

– L’hygiène de vie permet de restaurer l’harmonie de l’homme avec son environnement

– L’alimentation, la digestion et l’assimilation sont des questions essentielles pour la santé

– La médecine est plus préventive que curative

– La maladie est ​​​​​​​​​​considérée comme la conséquence d’une erreur alimentaire et d’une mauvaise compréhension de l’univers, ainsi que d’une mauvaise harmonie entre le corps et l’esprit.

– Le yoga est un médicament.

Philosophie de l’ayurvéda

– Elle croit en l’équilibre de trois “humeurs” : le vent/l’esprit/l’air, le flegme et la bile et représentent les forces divines.

– Elle croit en l’existence de cinq grands éléments (la terre, l’eau, le feu, l’air et l’espace), formant l’univers, y compris le corps humain.

– Le sang, la chair, le gras, les os, la moelle, le chyle et le sperme sont les sept principaux éléments constitutifs de l’organisme.

– Elle fait son diagnostic de l’équilibre du corps et de son harmonie avec l’univers grâce à la doctrine des trois doshas. Il met aussi l’accent sur l’exercice, le yoga, la méditation et les massages.

Le massage ayurvédique

Le massage ayurvédique est considéré par la société indienne comme un acte d’amour et de guérison. Il existe différentes formes de massage ayurvédique qui sont utilisées pour rétablir l’équilibre des doshas. Les plus connus sont kalari marma, abhyanga, elakhizi. Les massages peuvent être pratiqués avec ou sans huile, à deux ou quatre mains. Ils sont notamment pratiqués pour détendre, nourrir la peau, améliorer la circulation sanguine et lymphatique, éliminer les toxines, renforcer le système immunitaire et préserver sa jeunesse

Les épices en cuisine ayurvédique

Les épices sont essentielles en Ayurvéda, et ce, tant pour la préparation des plats, que pour la préparation des remèdes de guérison. Chaque épices a sa propriété qui a une influence directe sur le dosha et sur la saveur. Voici donc un aperçu des épices en cuisine ayurvédique car, rappelons-le, en Ayurvéda, les médicaments (molécules chimiques) sont absents des traitements médicinaux et seuls l’alimentation, les plantes, les panchakarma et autres méthodes de soins corporelles tels que le yoga sont les clés d’une bonne santé.

Les épices et les doshas

  • Épices de Vata: curcuma, le poivre noir, le gingembre, les clous de girofle et la coriandre. Les épices fortes sont bonnes pour Vata.
  • Épices de Pitta: cardamome, le curcuma, menthe et le cumin. Les Pitta devraient modérer leur consommation d’épices.
  • Épices de Kapha: toutes.

Quelques épices

Ail : a une saveur piquante; il est aussi doux et chaud. Il augmente Pitta (brûlures gastriques, colères), mais est bon pour Vata (tension artérielle).

Asafetida : a use odeur forte. Il augment la chaleur dans le corps (déconseillé pour Pitta). Il aide à la digestion (bon pour Kapha) en traitant les indigestions, flatulences et douleurs abdominales.On dit qu’il détruit les vers intestinaux.

Cannelle (dalchini) : a une saveur chaude et piquante. Elle est bonne pour Kapha. On utilise la cannelle pour adoucir les plats ou les réhausser. Aussi, elle est excellente pour la digestion, mais peut couper l’appétit si on la sent trop avant de manger.

Clou de girofle : a une saveur chaude et piquante. Idéal pour Kapha et Vata, il aide la digestion et est un puissant.

Coriandre : elle a une saveur froide, amère, douce  et légèrement piquante. Comme le cumin, elle régularise les 3 doshas, soulage Pitta et réduit les inflammations.

Curcuma : Le curcuma a de nombreux bienfaits et certains spécialistes le considèrent parmi des aliments anti-cancer les plus puissants (avec les baies de goji, le corossol, etc.). En Ayurveda, le curcuma est principalement prescrit dans les cas de troubles digestifs (ulcères, candida albican, hépatites, cholestérol…), les troubles inflammatoires de toute sorte (en association avec le gingembre et le poivre), les problèmes de peau, car il purifie le sang. Le curcuma tonifie les 3 doshas, mais est particulièrement bon pour Pitta.

Gingembre : il a une saveur chaude, piquante et douce. Le gingembre est un excellent antioxydant, stimulant, tonifiant, qui aide la digestion.

Noix de muscade : est chaude, piquante, douce et amère. Elle calme les troubles de Vata et Kapha (tensions nerveuses), mais empire Pitta. Utilisée comme analgésique, elle aurait une action aphrodisiaque.

Poivre noir : a une saveur chaude et piquante. Il aggrave pitta et diminue Vata et Kapha. Parce qu’il améliore le feu digestif, il augmente la capacité de digestion. Le poivre est utilisé lors de traitement contre la toux en médecine ayurvédique.

Sel: augmente le feu digestif et le goût. Il réduit Vata et augmente Pitta.

Appelation de cuisine indienne

  • Gobi: choux-fleur
  • Matar: pois verts
  • Aloo: pommes de terre
  • Massala:mélange d’épices : poivre noir, clou de girofle, cannelle, noix de muscat, cardamome verte, laurier indien, graines de carvi
  • Dalchini: cannelle