Boysenberries Chia Panna Cotta

The Boysenberry is a Rubus hybrid berry and believed to have arisen from a cross between Loganberries, Raspberries and Blackberries. New Zealand is the world’s largest producer of the Boysenberry. To know more about this very unique berry, just check here.

Boysenberries have similar taste than blackberries according to me. Because I love all single kind of berries on this planet, I love boysenberries too! They are tasty and juicy! But be careful because this berry stains doesn’t come out easily!

As you maybe know, Oreo cookies are vegan! It’s why I like to use them when I cook for my vegan friends (and it was also a major ingredients for my deserts when I was vegan).

To have a panna cotta instead of a pudding, I had some agar. The basic rule is 1 teaspoon of agar powder to thicken 1 cup of liquid. Because I wanted it lightly firm, I added less. So, please note that this panna cotta is lightly firm. I don’t like the gelatin texture!

My recipe is without adding sugar but be free to add some raw cane sugar. It’s a perfect Vata summer balance recipe. It’s lightly sweet and lightly sour, because of the berries and also the kiwi. Just know that the kiwis here in New Zealand are sweet and a very little bit sour. There are very yummy!!

Boysenberry Chia Panna Cotta

Ingredients for 2 generous Panna Cotta

  • 8 Oreo cookies
  • 1,5 tablespoons coconut oil
  • 1/2 cup almond milk
  • 2 tablespoons chia seeds
  • 1/2 cup almond or coconut yogurt + 1/4 cup (for agar)
  • 3/4 cup boysenberries (frozen)
  • 1 teaspoons agar powder

With the mortar, break Oreo cookies into small pieces and ground them. Don’t need the food processor for that, ha, ha! Add the coconut oil and mix.

Prepare 2 small ramekins. Wrap each ramekin with plastic wrap. It’s to make easier to unmold. Pour the Oreo crumble into the ramekins and presse to make a regular layer. put in the fridge for 20 minutes.

In a bowl, whisk the almond milk with the chia seeds until there are no lumps. Let it rest for 5 minutes and stir occasionally.

Make a puree with the boysenberries by cooking them over medium heat. Stop to cook when you can smash the fruits with a fork.

Add the yogurt to the chia mix. Mix and add the puree.

Dissolve the agar in almond milk by bringing it to a boil over medium heat and then simmering for 2 minutes or according to the package instructions. Then stir into the boysenberries pudding until well combined.

Fill the mixture onto the Oreo crust. Refrigerate for 3-4 hours to firm up.

When ready to serve, garnish with fresh boysenberries and kiwis.

*For my Canadians friends : yep, it’s working with blueberries! And yep, some maple syrup on the top can just be extra yummy! 🙂

Sauté pois chiches, kale et concombre amer

J’ai crée cette recette très simple qui s’adresse à 100% à Pitta. Plus le plat est riche en chlorophyle, plus il sera bon pour équilibrer Pitta!

Le concombre amer est plutôt méconnu alors qu’en fait, contrairement aux concombres dits « doux », c’est un légume/fruit autochtone. Les concombres sont naturellement amers.

J’adore énormément les concombres amers! Et c’est mon Pitta qui parle. Cette recette est tout simplement parfaite pour ce dosha pour les raisons suivantes : l’amertume du concombre amer assèche l’onctuosité (gras) de Pitta, les protéines des pois chiches supportent le feu de Pitta, le kale et le céleri apportent des minéraux, quant à l’avocat, il est nourrissant et refroidissant.

Indrédients pour 2 personnes

  • 5 branches de kale
  • 1 tasse de pois chiches cuits
  • 1 concombre amer
  • 3 branches de céleri
  • 1 avocat
  • 1/2 oignon (optionnel car pas nécessaire pour Pitta)
  • 1 c. à thé de graines de cumin
  • 1 c. à thé de graines de fenouil
  • Huile d’olives de qualité

Préparation

Faire revenir le concombre amer émincé avec les graines de cumin, les graines de fenouil et l’oignon émincé (optionnel).

Une fois légèrement revenu, ajouter les pois chiches, puis le kale. Mélanger. Ajuster l’assaisonnement.

Sortir du feu. Ajouter le céleri émincé et l’avocat coupé en petits morceaux.

Ailes de chou-fleur Buffalo

J’ai réalisé cette recette une première fois lors d’une finale de SuperBowl. Depuis, je continue à la préparer de temps en temps. J’adore le chou-fleur. Même s’il est parfois en désaccord avec mon Vata (ballonnements et gaz), j’adore le manger cuit ou cru!

Cette recette d’ailes chou-fleur Buffalo est le repas parfait du samedi soir pour Kapha! Kapha est insensible à l’action flatulogène provoquée par les crucifères. Le chou-fleur est donc un grand allié pour lui, surtout s’il est cuisiné croquant.

Cette recette est donc faite pour Kapha. Pitta pourrait en bénéficier à condition de ne pas mettre de piment de Cayenne, ni de paprika fumé (pas d’effet Buffalo pour Pitta!). Par contre, à cause des gaz que le chou=fleur provoque chez Vata, il est fortement déconseillé pour lui. (Pour rappel, les gaz sont associés à des déchets de la digestion Vata en ayurvéda).

Ingrédients

  • 1 chou-fleur
  • 1/2 tasse de poudre d’amande
  • 1/2 tasse de flocons de quinoa
  • 1 c. à thé de poudre d’ail
  • 1/2 c. à thé de paprika fumé
  • 1/4 c. à thé de sel de mer
  • 1/4 c. à thé de poivre
  • 2 pincées de piment de cayenne
  • 2 oeufs
  • Farine

Préchauffer le four à 400F.

Séparer le chou-fleur en moyens bouquets.

Mélanger la poudre d’amande, les flocons de quinoa, la poudre d’ail, le paprika fumé, le sel de mer et le poivre.

Battre les 2 oeufs et les placer dans un bol.

Tremper les chou-fleur dans les oeufs. Bien les tremper.

Passer ensuite les choux-fleurs dans la farine, puis dans la préparation de paprika fumé.

Placer du papier parchemin sur une plaque allant au four. Mettre les choux-fleurs dessus.

Cuire à 400F pendant 15 minutes. Puis retourner les choux-fleurs et cuire 15 à 20 minutes.

Falafels maison

Les falafels sont très faciles à faire. Il est important d’utiliser des pois chiches sèches et non cuites. Les pois chiches conviennent parfaitement à Pitta, elles peuvent être gazogènes pour Vata, et parfois difficiles à digérer pour Kapha. Les pois chiches ont les guna suivants : sec, lourd et difficile. Le rasa est astringent et c’est pour cette raison qu’ils conviennent à Pitta et Kapha.

Adaptation Vata : Les falafels devront être onctueux en texture pour les Vata. Ils pourront ajouter 2 c. à soupe de ghee dans la préparation et cuire les falafels dans l’huile. Ils pourront ajouter plus de cumin pour l’effet carminatif du cumin.

Adaptation Pitta : En accompagnement, Pitta pourra ajouter une trempette refroidissante à base d’avocats et de coriandre fraîche.

Adaptation Kapha : Les falafels de Kapha devront rester assez secs. L’ajout d’épices supplémentaires, tel que le paprika fumé ou même le piment de Cayenne en petite quantité est conseillé.

 

Ingrédients
  • 1 tasse de pois chiches crus.
  • 1/2 botte de persil haché
  • 1/2 botte de coriandre haché
  • 3 c. à soupe de tahini
  • 1 c. à soupe d’huile d’olives
  • 1/4 tasse d’eau
  • Jus de 1/2 citron
  • 1 c. à soupe d’ail haché (selon le goût)
  • 2 pincées de noix de muscade râpée
  • Sel, poivre
Préparation

Faire tremper les pois chiches dans de l’eau pendant 4 h au moins. Les égoutter, puis les mixer au robot pendant 30 secondes.

Ajouter le reste des ingrédients. Mélanger le tout à forte puissance. La consistance doit être solide.

Façonner des boules de taille moyenne.

Pour les Kapha et Pitta, cuire au four à 180 degrés C pendant 20 minutes environ (ou jusqu’à coloration). Pour les Vata, cuire à la friteuse.

 

 

Shiitaké érable, orange, gingembre

 

Les champignons, et surtout les shiitakés, sont bons pour Kapha. Ils sont légers, faciles à digérer et faciles à cuisiner. Les shiitakés, sont légèrement plus « chewy » que certains autres champignons, ce qui fait que cela pourra convenir à Kapha, mais les autres doshas aussi. Cette recette conviendra plus à Pitta et Vata pour la simple raison que le sirop d’érable augmentera le kapha.

Ingrédients

  • 2 tasses de champignons shiitakés
  • 1 c. à soupe de gingembre frais haché
  • 1/4 de tasse de vinaigre balsamique
  • jus de 1/2 orange
  • 1 c. à soupe de sauce soja
  • 3 c. à soupe de sirop d’érable
  • Sel, poivre

Préparation

Couper les shiitakés.

Dans un bol, mélanger le jus d’orange, le sirop d’érable et la sauce soja

Dans une poêle huilée, faire revenir les shiitakés à feu fort avec le gingembre. Cuire 2 minutes en remuant régulièrement.

Déglacer au vinaigre balsamique. Remuer. L’alcool va s’évaporer naturellement.

Ajouter la sauce, mélanger continuer à cuire jusqu’à absorption du liquide.

Servez et manger chaud.

 

Pêches pochées

Cette recette est facile et constitue une bonne idée de collation. Idéales en collation pour les personnes de type Vata, ces pêches pochées à l’anis et cardamome sont réchauffantes et gourmandes! Dans le meilleur des cas, et à des fins ayurvédiques, cette recette en pleine saison des pêches et quand il ne fait pas trop chaud dehors.

N’oublions pas que le meilleur moment pour consommer des fruits est lorsque l’estomac est vide (du moins la première partie de l’estomac), c’est-à-dire le matin au réveil ou alors de 2 à 4h après un repas. Tout dépend du type et du feu digestif, agni.

Ingrédients

  • 2 pêches fraîches
  • 3 cardamomes en gousses
  • 3 anis étoilées
  • 1/3 de tasse de sirop d’érable

Préparation

Couper les pêches en deux et retirer le noyau.

Dans une casserole, placer les pêches et ajouter de l’eau jusqu’à recouvrir les pêches. Ajouter, le sirop d’érable, l’anis, et la cardamome coupée en 2.

Faire chauffer à feu doux-moyen pendant 10 minutes en gardant le couvercle.

Vérifier la cuisson et ajouter de l’eau s’il y a évaporation.

 

Tartines shitaké et pleurotes

Pour faire différent et toujours gourmand, j’ai préparé ces tartines forestières qui, comme l’appellation l’indique, sont faites avec des champignons et des oignons. Rien de bien compliqué dans ces tartines inspirées de la cuisine de type brasserie française. Elles sont très faciles à réaliser. Mais il faut d’abord avoir des ingrédients de qualité pour les réaliser, car tout le plaisir gustatif vient de là.

J’ai acheté le pain noix de Grenoble et pistaches chez Arhoma car leurs pains spéciaux sont excellent avec de bonne croûtes épaisses et des miettes qui tombent quand on coupe le pain (signe de qualité). J’ai utilisé le fromage végétal à gratiner de Gusta que j’ai fait fondre dans un peu d’eau pour le rendre légèrement liquide.

Pour ces tartines forestières, j’ai utilisé des champignons shitakés frais, des pleurotes fraîches et des chanterelles que j’ai hydraté à l’eau. Après avoir coupé mes tranches de pain, j’ai frotté les tranches avec de l’ail, puis j’ai ajouté un filet d’huile d’olive dessus avant de faire griller des deux côtés. J’ai fait revenir l’oignon, puis les champignons, puis l’ail. J’ai déglacé au vinaigre de framboises, puis j’ai ajouté du persil. Au dressage, j’ai terminé avec un filet de fromage végétal fondu et puis des pistaches concassées pour donner un peu de croquant à ma tartine. Voilà.

Ça se mange à la fourchette préférablement et avec une salade.

Ayurvéda : Les champignons sont parfaits pour Kapha. Le pain grillé aussi est bon pour lui. Les Vata n’auront pas besoin de faire griller le pain, quand aux Pitta, pensez à ajouter une bonne salade verte en accompagnement.