Ailes de chou-fleur Buffalo

J’ai réalisé cette recette une première fois lors d’une finale de SuperBowl. Depuis, je continue à la préparer de temps en temps. J’adore le chou-fleur. Même s’il est parfois en désaccord avec mon Vata (ballonnements et gaz), j’adore le manger cuit ou cru!

Cette recette d’ailes chou-fleur Buffalo est le repas parfait du samedi soir pour Kapha! Kapha est insensible à l’action flatulogène provoquée par les crucifères. Le chou-fleur est donc un grand allié pour lui, surtout s’il est cuisiné croquant.

Cette recette est donc faite pour Kapha. Pitta pourrait en bénéficier à condition de ne pas mettre de piment de Cayenne, ni de paprika fumé (pas d’effet Buffalo pour Pitta!). Par contre, à cause des gaz que le chou=fleur provoque chez Vata, il est fortement déconseillé pour lui. (Pour rappel, les gaz sont associés à des déchets de la digestion Vata en ayurvéda).

Ingrédients

  • 1 chou-fleur
  • 1/2 tasse de poudre d’amande
  • 1/2 tasse de flocons de quinoa
  • 1 c. à thé de poudre d’ail
  • 1/2 c. à thé de paprika fumé
  • 1/4 c. à thé de sel de mer
  • 1/4 c. à thé de poivre
  • 2 pincées de piment de cayenne
  • 2 oeufs
  • Farine

Préchauffer le four à 400F.

Séparer le chou-fleur en moyens bouquets.

Mélanger la poudre d’amande, les flocons de quinoa, la poudre d’ail, le paprika fumé, le sel de mer et le poivre.

Battre les 2 oeufs et les placer dans un bol.

Tremper les chou-fleur dans les oeufs. Bien les tremper.

Passer ensuite les choux-fleurs dans la farine, puis dans la préparation de paprika fumé.

Placer du papier parchemin sur une plaque allant au four. Mettre les choux-fleurs dessus.

Cuire à 400F pendant 15 minutes. Puis retourner les choux-fleurs et cuire 15 à 20 minutes.

Boisson coco-chocolat

Cette boisson coco-chocolat peut être adaptée aux trois doshas. Bien qu’elle soit composée uniquement d’aliments crus, cette recette ne refroidira pas le Vata, ni le Kapha puisque le cacao et la cannelle équilibrent la froideur de la coco et de la banane. De même, pour le Pitta, on ajustera le dosage du cacao et de la cannelle qui sont les éléments chauffants de la recette.

J’avais l’habitude de siroter cette boisson tranquillement en début de soirée estivale. Mais puisqu’elle n’est ni chauffante, ni refroidissant, cette boisson se boit en été, automne, hiver ou printemps.

En été, on mettra moins de cannelle, tandis qu’en hiver, on en ajoutera. Il est même conseillé d’ajouter 1 pincée de noix de muscade par temps froid.

Ingrédients pour 500 ml (variante tridoshique)

  • 2 c. à thé de poudre de cacao cru
  • 1/2 tasse de lait de coco biologique
  • 1 banane mûre (moyenne)
  • 1 tasse d’eau
  • 2 pincées de cannelle (ajuster selon l’envie)

Au blender, mélanger tous les ingrédients ensemble.

Variante Vata : Il est possible de chauffer le lait de coco pour calmer le Vata. Puisque le cacao est amer et que cette saveur est trop asséchant pour Vata, on pour légèrement diminuer la quantité de cacao. On pourra aussi ajouter une cuillère de miel ou de sirop d’érable à la préparation. Et si cela vous parle, ajoutez même du ghee!

Variante Pitta : On enlèvera la cannelle car elle est trop chauffant pour Pitta. Pour alourdir la boisson, on pourra ajouter plus de lait de coco que d’eau.

Variante Kapha : Dans certains cas, on pourra ajouter plus de poudre de cacao pour chauffer le Kapha. Le cacao stimulera en plus le Kapha. La banane étant stagnante, elle sera à éliminer de cette boisson. On obtiendra ainsi une boisson moins onctueuse et c’est l’effet recherché chez Kapha. Bien sûr, on ajoutera d’autres épices selon votre goût. Je conseille particulièrement la noix de muscade, le poivre noir, voire même le piment de cayenne.

Aliments pour Kapha

Kapha dispose d’une digestion lente. Un aliment mal choisi pour lui causera une lourdeur digestive. L’ajout d’épices, de tisanes réchauffantes et un bon choix alimentaire est indispensable pour lui permettre de trouver un certain équilibre.

Aliments conseillés pour équilibrer le Kapha

Céréales Kapha est le dosha qui aura le moins besoin de céréales dans son assiette. Ainsi, le millet, le sarrasin et l’orge seront à privilégier car ils sont légèrement chauffants et plus faciles à digérer.
Fruits les fruits de Kapha sont ceux avec de l’astringence et une légère acidité, tels que certaines pommes et poires, les grenades, les canneberges et les abricots. Les mangues mi-sucrées et mi-acides lui conviendront.
Haricots et légumineuses les légumineuses sont très bonnes pour Kapha s’il choisit celles qui sont le plus rapides à digérer. Ainsi, il préférera les haricots mungo, quelques pois chiches, et toutes les sortes de lentilles.
Huiles les huiles sont à prendre en petite quantité. Les huiles de graines de moutarde, de sésame et de tournesol conviennent. L’huile piquante sur les plats préparés est bonne.
Noix et graines elles sont à consommer avec modération, mais les graines de citrouille et les graines de tournesol conviennent.
Laitages très déconseillé pour Kapha car ils causent du mucus sauf le ghee et le babeurre dans certains cas.
Légumes Kapha va privilégier les légumes légers, croquants, peu acides et amers, tels que le chou-fleur, les choux de Bruxelles, les épinards, les haricots verts, les betteraves et la laitue.
Viande Kapha doit éviter les produits animaux à cause de leur longue durée de digestion, mais les œufs peuvent être consommés en quantité limitée.
Sucre seul le miel qui est chauffant est conseillé.
Épices elles sont toutes bonnes pour Kapha
Boissons les tisanes épicées (sans sucre), le café convient à Kapha (1 par jour), le thé vert, le vin rouge de manière occasionnelle. La bière peut lui causer du mucus.

Aliments fortement déconseillés pour Kapha

  • Longs à digérer : viande, poisson, pâtisseries, mélange de plusieurs familles d’aliments dans un seul repas.
  • Créateurs de mucus : lait, fromage, beurre, bananes.
  • Refroidissant : produits laitiers, certains fruits, eau froide, crème glacée, etc.
  • Riches en sucre rapide : biscuits, pâtisseries, liqueurs, barres de chocolat, etc.
  • Industriels : pizza congelée, plats préparés, chips, boissons sucrées, etc.

Falafels maison

Les falafels sont très faciles à faire. Il est important d’utiliser des pois chiches sèches et non cuites. Les pois chiches conviennent parfaitement à Pitta, elles peuvent être gazogènes pour Vata, et parfois difficiles à digérer pour Kapha. Les pois chiches ont les guna suivants : sec, lourd et difficile. Le rasa est astringent et c’est pour cette raison qu’ils conviennent à Pitta et Kapha.

Adaptation Vata : Les falafels devront être onctueux en texture pour les Vata. Ils pourront ajouter 2 c. à soupe de ghee dans la préparation et cuire les falafels dans l’huile. Ils pourront ajouter plus de cumin pour l’effet carminatif du cumin.

Adaptation Pitta : En accompagnement, Pitta pourra ajouter une trempette refroidissante à base d’avocats et de coriandre fraîche.

Adaptation Kapha : Les falafels de Kapha devront rester assez secs. L’ajout d’épices supplémentaires, tel que le paprika fumé ou même le piment de Cayenne en petite quantité est conseillé.

 

Ingrédients
  • 1 tasse de pois chiches crus.
  • 1/2 botte de persil haché
  • 1/2 botte de coriandre haché
  • 3 c. à soupe de tahini
  • 1 c. à soupe d’huile d’olives
  • 1/4 tasse d’eau
  • Jus de 1/2 citron
  • 1 c. à soupe d’ail haché (selon le goût)
  • 2 pincées de noix de muscade râpée
  • Sel, poivre
Préparation

Faire tremper les pois chiches dans de l’eau pendant 4 h au moins. Les égoutter, puis les mixer au robot pendant 30 secondes.

Ajouter le reste des ingrédients. Mélanger le tout à forte puissance. La consistance doit être solide.

Façonner des boules de taille moyenne.

Pour les Kapha et Pitta, cuire au four à 180 degrés C pendant 20 minutes environ (ou jusqu’à coloration). Pour les Vata, cuire à la friteuse.

 

 

Tarkari Padartha

Le Tarkari Pardartha est un plat de légumes baignant dans une savoureuse purée de sauce tomate, cajous et lait de coco généreusement épicés. Originaire de la région de Mangalore, le  est un plat en sauce qui s’accompagne de riz basait ou de pain naan.

Cette recette conviendra parfaitement aux personnes de nature Vata car les épices qui apportent de la chaleur ainsi que l’onctuosité du plat participeront à l’équilibre de Vata.

Ayurvéda : Les personnes à dominance Kapha pourront diminuer la quantité de pâte de cajou et de lait de coco dans la recette, tandis que les Pittas pour prendre une petite portion de ce plat à cause de la présence des tomates qui les chaufferont et qui apportent la saveur acide.

 

Ingrédients du Tarkari Padartha pour 4 personnes

  • 1 tasse de carrotes
  • 1 tasse de petits pois
  • 1 tasse de chou-fleur ou brocolis
  • 2 petits pommes de terre (bébé)
  • 3 tasses de purée de tomates fraîche

Sauce

  • 1 c. à table d’huile de noix de coco
  • 1 c. de graines de moutarde pillés grossièrement
  • 2 piments de Cayenne
  • 2 c. à thé de feuilles de curry broyées
  • 1 c. à thé de graines de coriandre pillés grossièrement
  • 1/2 tasse de pâte de cajou
  • 2 tasses de tomates broyées
  • 1 pincée de graines de cumin
  • 2 pincées de sel de l’Himalaya
  • 1/2 c. à thé de curcuma en poudre
  • 1/2 c. à thé d’asafoetida
  • 1/2 tasse de noix de coco

 

Préparation du Tarkari Padartha

–Coupez les carottes et pommes de terre en moyen cube.

–Faites-les cuire à la vapeur avec les brocolis (ou chou-fleur) durant 10 minutes.

–Dans une poêle, faites chauffer l’huile de noix de coco. Ajoutez les graines de moutarde, les feuilles de curry, le piment, le cumin, les graines de coriandre. Faites chauffer 1 minute et remuez en permanence.

–Ajoutez la pâte de cajou et les tomates broyées. Mélangez. Laissez cuire à feu moyen pendant 3 minutes en remuant très souvent. Ajoutez le curcuma et l’asafoetida. Mélangez.

–Enlevez le piment de Cayenne.

–Ajoutez les légumes cuits à la vapeur. Ajoutez le sel. Laissez cuire 10 minutes à feu doux/moyen en renouant de temps en temps.

–Ajoutez les petits pois et le lait de coco. Cuire 1 minute et éteindre le feu.

–Servez aussitôt. Décorer avec des graines de Nigelle.