Le riz en ayurvéda

Il existe des centaines de variétés de riz en fonction du temps de maturation, du pays de production et de la qualité. Le riz est l’ingrédient principal de la moitié de la population mondiale. Selon l’ayurvéda, le meilleur riz est celui qui a la couleur rouge. C’est pourquoi on l’appelle « Rakta Shali ». Le riz a un goût sucré et légèrement astringent, un vipaka sucré et un virya froid. Le nouveau riz (moins de 6 mois) augmente le Kapha car il contient plus d’eau, tandis que le vieux riz qui est séché est bon pour le Kapha et pour ceux qui ont un faible Agni.

Au Kerala, on utilise du riz cuit qui est lourd pour la digestion. Ce riz brun à grains longs augmente le Pitta. La variété Basmati est connue partout. Le basmati est de qualité tridoshique, mais s’il est pris en excès, il peut augmenter le Kapha. Le riz est léger pour la digestion, nutritif et adoucissant.

Il est important de nettoyer son riz à grande eau. Pour cela, le faire tremper dans un grand bol d’eau, puis le frotter entre ses mains et le rincer. Procéder plusieurs fois.

Ayant un goût doux, il nourrit tous les dhatus (tissus). Le riz contient principalement des glucides, mais l’enveloppe contient de la vitamine B12.

Riz basmati

  • Rasa : Doux
  • Anurasa : Astringent
  • Virya : Froid
  • Vipaka : Doux
  • Doshas : =VPK

Boisson Manda

Le manda est une préparation liquide, préparée en cuisant du riz ou de l’orge dans quatorze parties d’eau, bien bouillie et en jetant les grains. Le manda à base de riz peut être assaisonné de pippali (poivre) et constitue un digestif efficace. Le manda, à ne pas confondre avec le guna « manda » qui signifie « lent », est très efficace pour nourrir Rasa dhatus et calmer le Vata. Il est également possible d’y ajouter du ghee. Il peut également être assaisonné d’épices telles que le cumin.