Galettes épicée aux lentilles et patate douce

Quand on est végétarien, on aime avoir plusieurs recettes de galettes sous la main, pour la simple et bonne raison qu’on les utilise tant dans les burgers, les wraps ou comme base fiable de protéines. Je vous propose ici une recette simple et savoureuse de galettes végétariennes qui s’adapte aux trois dosha.

Ingrédients

  • 2 tasses de lentilles brunes cuites (bien égoutées)
  • 1 tasse de patate douce cuite (bien égoutée)
  • 1 moyen oignon haché (cuit pour Vata)
  • 1/2 tasse de feuille de kale émincés
  • 1 tasse de farine d’amande (ou farine de sarrasin pour le Vata)
  • 1/2 tasse de farine de pois chiche (ou farine de sarrasin pour le Vata)
  • 1 c. à thé de poudre d’ail (Vata et Kapha)
  • 1 c. à thé de paprika fumé en poudre (Vata et Kapha)
  • 1 c. à thé de sel de mer
  • 1/2 c. à thé de cumin en poudre
  • 1/2 c. à thé de poivre
  • 1 c. à soupe de graines de lin trempées
  • Fécule de pomme de maïs (optionnel)

Préparation

Utilisez un pille patate pour écraser les lentilles et la patate douce. Ajoutez les épices, l’oignon et le kale et mélanger.

Ajoutez la farine d’amande et la farine de pois chiche et mélanger. Ajoutez plus de farine si vous voulez une consistance plus dense.

Moulez des galettes et les passer dans la fécule de maïs pour les garder compact. Faire dorer de chaque côté dans une poêle huilée bien chaude.

Adaptation pour Vata: faire revenir l’oignon dans de l’huile avant de l’ajouter au mélange. Remplacer la farine d’amande et celle de pois chiche par de la farine de sarrasin car celle-ci n’est pas flatulogène et est plus facile à digérer.

Adaptation pour Pitta: on évite le paprika fumé, le poivre et la poudre d’ail pour Pitta. On remplace par de la poudre de graines de fenouil (si vous aimez ça) ou tout simplement de la feuille de coriandre fraîche hachée.

Adaptation pour Kapha: on peut ajouter un peu de poudre de piment de Cayenne et du poivre.

La noix de coco en Ayurvéda

Les noix de coco sont dites douces en Rasa et froides en virya. Elles conviennent parfaitement à Pitta qui le refroidissent, mais elles augmentent Vata et Kapha en raison de leur fraîcheur. Cependant, l’huile de noix de coco convient à Vata car même si elle a une action froide, son goût doux et son onctuosité graisseuse, équilibrent le Vata. L’été sera la saison idéale pour Vata pour consommer l’huile de noix de coco.

L’huile a de nombreux bienfaits, dont celui de nourrit la peau et les cheveux et est utile dans des conditions comme la peau gercée, la peau sèche, les inflammations de la peau, etc. L’huile de coco est facilement absorbée par les intestins. Elle peut se cuire à haute température sans se dénaturer.

La noix de coco est riche en fibres, en calcium et en potassium. Son eau est très désaltérante et son huile a de nombreux bienfaits dont celui d’être antifongique.

  • Rasa : Doux
  • Virya : Froid
  • Vipaka : Doux
  • Karma : – P, + VK

Extrait du Petit Guide Ayurvédique des aliments

Boysenberries Chia Panna Cotta

The Boysenberry is a Rubus hybrid berry and believed to have arisen from a cross between Loganberries, Raspberries and Blackberries. New Zealand is the world’s largest producer of the Boysenberry. To know more about this very unique berry, just check here.

Boysenberries have similar taste than blackberries according to me. Because I love all single kind of berries on this planet, I love boysenberries too! They are tasty and juicy! But be careful because this berry stains doesn’t come out easily!

As you maybe know, Oreo cookies are vegan! It’s why I like to use them when I cook for my vegan friends (and it was also a major ingredients for my deserts when I was vegan).

To have a panna cotta instead of a pudding, I had some agar. The basic rule is 1 teaspoon of agar powder to thicken 1 cup of liquid. Because I wanted it lightly firm, I added less. So, please note that this panna cotta is lightly firm. I don’t like the gelatin texture!

My recipe is without adding sugar but be free to add some raw cane sugar. It’s a perfect Vata summer balance recipe. It’s lightly sweet and lightly sour, because of the berries and also the kiwi. Just know that the kiwis here in New Zealand are sweet and a very little bit sour. There are very yummy!!

Boysenberry Chia Panna Cotta

Ingredients for 2 generous Panna Cotta

  • 8 Oreo cookies
  • 1,5 tablespoons coconut oil
  • 1/2 cup almond milk
  • 2 tablespoons chia seeds
  • 1/2 cup almond or coconut yogurt + 1/4 cup (for agar)
  • 3/4 cup boysenberries (frozen)
  • 1 teaspoons agar powder

With the mortar, break Oreo cookies into small pieces and ground them. Don’t need the food processor for that, ha, ha! Add the coconut oil and mix.

Prepare 2 small ramekins. Wrap each ramekin with plastic wrap. It’s to make easier to unmold. Pour the Oreo crumble into the ramekins and presse to make a regular layer. put in the fridge for 20 minutes.

In a bowl, whisk the almond milk with the chia seeds until there are no lumps. Let it rest for 5 minutes and stir occasionally.

Make a puree with the boysenberries by cooking them over medium heat. Stop to cook when you can smash the fruits with a fork.

Add the yogurt to the chia mix. Mix and add the puree.

Dissolve the agar in almond milk by bringing it to a boil over medium heat and then simmering for 2 minutes or according to the package instructions. Then stir into the boysenberries pudding until well combined.

Fill the mixture onto the Oreo crust. Refrigerate for 3-4 hours to firm up.

When ready to serve, garnish with fresh boysenberries and kiwis.

*For my Canadians friends : yep, it’s working with blueberries! And yep, some maple syrup on the top can just be extra yummy! 🙂

La viande en Ayurvéda

Les viandes, volailles, poissons et crustacés sse consomment avec modération en ayurvéda. Les chairs animales augmentent le Pitta et le Kapha, mais apaisent le Vata. La chair des animaux est bien souvent chauffante, lourde et difficile à digérer. Toutes les viandes ont un rasa doux et un anurasa astringent et parfois piquant (viandes de gibier).

Le meilleur moyen de cuisiner la viande en ayurvéda est de la cuire lentement en ragoût ou à la mijoteuse. Il est très important de consommer de la viande biologique. Les animaux d’élevages sont nourris aux hormones, antibiotiques et vivent dans des conditions indécentes pour la plupart (surtout les poulets) ce qui crée une énergie négative qui s’imprime dans leur chair. Les animaux élevés en liberté sont mieux traités.

L’ayurvéda précise que Pitta et Kapha sont augmentés à la suite de la consommation de viande. La viande est difficile à digérer pour Kapha qui a un faible et lent feu digestif. Le feu digestif de Pitta est naturellement plus fort, mais puisque la viande est très chauffante, plus de chaleur chez Pitta qui est lui-même un feu, engendre des déséquilibres. Pour ces raisons, les régimes de Pitta et Kapha sont bien souvent végétariens.

Boeuf

Le boeuf est l’une des viandes les plus chauffantes. Il conviendra à Vata dans certains cas, tels que la fatigue, la douleur musculaire et articulaire chronique. Le bœuf est également utile dans les cas de Vata absolu, de rhinite chronique, de fièvre intermittente, de toux sèche, de fatigue, d’anémie et d’amaigrissement des muscles. Il est très important pour Vata de rendre la viande de boeuf digestif en utilisant une cuisson mijotée ou en curry. Le boeuf est totalement déconseillé pour Pitta, car c’est une viande très chauffante. Le boeuf est beaucoup trop difficile à digérer pour Kapha.

Poulet

Le poulet est une des viandes les plus digestes. Il est doux, lourd et chauffant. Son collagène est facilement assimilable dans l’organisme. En cuisine ayurvédique, le poulet peut être consommé en soupe, en ragoût, rôti, ou en curry. Le bouillon de poulet est un remède utilisé en ayurvéda afin de renforcer le système immunitaire, soutenir les cellules musculaires ou encore apaiser les douleurs intestinales.

Agneau

La viande de mouton a la capacité d’augmenter les éléments Terre et Feu au niveau physique et émotionnel. Le bouillon d’os d’agneau est un remède bien connu de l’ayurvéda. Il améliore l’élasticité des tissus grâce au collagène que l’Homme aborbe facilement. En naturopathie, le bouillon d’os d’agneau est notamment un remède pour l’inflammation et les raideurs articulaires.

Porc

Le Charaka Samhitas précise qu’après avoir consommé de la viande de porc, il est nécessaire de boire une tasse d’eau chaude avec du gingembre.

Extrait du livre : Petit Guide Ayurvédique des aliments

Purification de l’eau en Ayurvéda

Sushruta, auteur du célèbre livre de référence Sushruta Samhitâs, a rédigé il y a bien longtemps une méthode de purification de l’eau pour la rendre la plus sattvique possible. Même plus de 1000 ans auparavant, les médecins ayurvédiques jugeaient nécessaire de purifier l’eau, que ce soit l’eau de montagnes ou de pluie! Voici donc comment le docteur ayurvédique Sushruta suggère de purifier l’eau grâce aux végétaux et minéraux.

Selon le procédé, l’eau non pure doit être soit bouillie, soit chauffée au soleil, soit chauffée en y émergeant des roches chaudes. Une fois l’eau bouillie, on ajoute l’une des fleurs suivantes :

Après un certain temps, décanter l’eau puis la placer dans un récipient d’or, de cuivre ou d’argent. Il y a d’autres moyens de purifier l’eau de cette façon. Sushruta en décrit 7 en tout:

Fleurs (uptala, naga, champaka, patala)

Pierre semi-précieuse Gomed (Hessonite Garnet)

Mousse aquatique

Par Buchling, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org

Racine de plante de lotus

By FotoosRobin – originally posted to Flickr as Lotus root, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org

Morceau de lin

Vaisselle de cristal ou cristaux

Perle aquatique

Sushruta ne précise pas combien de temps l’eau doit être purifiée avec les fleurs. Cependant, on peut en déduire qu’une nuit (pour bénéficier des effets de la lune) et une journée (pour bénéficier des effets du soleil) suffisent pour purifier l’eau.

Extrait du Petit Guide Ayurvédique des aliments

Wine in vedic litteratur

History of wine


In Vedism but also in Ayurveda, Sura (wine) has been worshiped by gods and honored by priests. In vedic rites, wine is used for the success of the sacrifice (the sautramani sacrifice_. It is an excellent solace to the gods who call it nectar and to the forefathers who call it ‘svadha’. Wine is the splendid brilliance of the Asvin twin gods. It is the power of Sarasvati, the prowess of Indra. In the vedic litteratur, wine is know as Soma, a sacred drink that only Gods and some can digest.


The Proper Set up for Drinking Wine (from Charaka Samhita) :

« The drinker should have previously processed his body (with external as well as internal procedures) and should be pure.
He should be perfumed, wearing clean apparel scented strongly according to the season.
He should be wearing various attractive garlands, gems and ornaments.
He should have worshiped the gods and brahmanas and have touched good auspicious things.
Then he should sit or recline comfortably on a bed or seat which is well covered with a bed sheet and which has a pillow, flowers and filled with fragrance of incense.
Then he should drink wine from vessels of gold, silver, precious stones or other clean and well-made vessels.
He should be attended by favorite ladies who are proud of their beauty and youthfulness.
After having worshiped the gods, chanted the blessing hymns and pouring the wine mixed with water in the ground meant for other needy beings. »

Charaka Samhita, Volume II, Edited by Gabriel Van Loon

Wine is called enjoyable ‘sura’ (wine) by the gods, demons, gandharvas, yaksas, raksasas and human beings. It is why wine must be used very carefully by humans.

Le miel (madhu) en Ayurvéda

Il existe de nombreuses variétés de miel (madhu) disponibles, en fonction de la fleur à laquelle les abeilles ramassent le miel. Le nouveau miel est doux, astringent au goût, froid et puissant, augmente le Kapha et réduit le Vata et le Pitta; tandis que le vieux miel (âgé de plus de 6 mois) est brûlant et racle l’excès de graisse du corps. Le vieux miel réduit Kapha et augmente Vata et Pitta.

Le miel et le ghee en quantité égale sont un poison. Le miel ne doit pas être bouilli ou chauffé. Après chauffage, toutes les qualités nutritionnelles sont réduites et cela devient toxique. Cependant, il peut être ajouté dans de l’eau tiède.

Il y a 8 variétés de miel en ayurvéda :

  • Paittika : collant et trop sucré
  • Bhramara : produit la rigidité et est trop sucré
  • Ksaudra : refroidissant, léger
  • Maksika : léger et très onctueux
  • Chatra : sucré en vipaka, lourd, refroidissant et traite raktapitta
  • Arghya : astringent, piquant en vipaka et apaise Kapha et Pitta
  • Auddalika : apéritif, améliore la voie, astringent, chaud et acide
  • Dala : onctueux et soigne les vomissements (chardi)

En plus de ces 8 sortes de miel, il y a le nava madhu qui est un miel fraîchement récolté. Madhu est astringent en anurasa, onctueux, stimulant, et promeut la force. Étant donné qu’il existe 8 sortes de miel, certains auteurs le classent parfois comme ayant une action refroidissant (cas du miel chatra). Madhu nettoie et soigne les ulcères et aide les jointures des os. Il est tridoshique.

Selon l’ayurvéda, le miel soigne les vomissements (chardi), l’asthme (svasa), la bronchite (kasa), l’œdème (sotha), la diarrhée (atisara) et l’infection aux parasites (krmi). Le miel peut constiper. Cependant, il soigne le surpoids et l’obésité, car il est chauffant et stimulant. Le miel est souvent mélangé à des plantes en poudre afin de mieux les assimiler.

Le miel est à éviter en été, car il pourrait devenir un poison pour l’organisme (production d’Ama) selon le Charaka Samhitas. Ceci s’applique pour les miels les plus chauffants qui sont consommés dans un climat chaud et humide.

Extrait du Petit Guide Ayurvédique des aliments