La viande en Ayurvéda

Les viandes, volailles, poissons et crustacés sse consomment avec modération en ayurvéda. Les chairs animales augmentent le Pitta et le Kapha, mais apaisent le Vata. La chair des animaux est bien souvent chauffante, lourde et difficile à digérer. Toutes les viandes ont un rasa doux et un anurasa astringent et parfois piquant (viandes de gibier).

Le meilleur moyen de cuisiner la viande en ayurvéda est de la cuire lentement en ragoût ou à la mijoteuse. Il est très important de consommer de la viande biologique. Les animaux d’élevages sont nourris aux hormones, antibiotiques et vivent dans des conditions indécentes pour la plupart (surtout les poulets) ce qui crée une énergie négative qui s’imprime dans leur chair. Les animaux élevés en liberté sont mieux traités.

L’ayurvéda précise que Pitta et Kapha sont augmentés à la suite de la consommation de viande. La viande est difficile à digérer pour Kapha qui a un faible et lent feu digestif. Le feu digestif de Pitta est naturellement plus fort, mais puisque la viande est très chauffante, plus de chaleur chez Pitta qui est lui-même un feu, engendre des déséquilibres. Pour ces raisons, les régimes de Pitta et Kapha sont bien souvent végétariens.

Boeuf

Le boeuf est l’une des viandes les plus chauffantes. Il conviendra à Vata dans certains cas, tels que la fatigue, la douleur musculaire et articulaire chronique. Le bœuf est également utile dans les cas de Vata absolu, de rhinite chronique, de fièvre intermittente, de toux sèche, de fatigue, d’anémie et d’amaigrissement des muscles. Il est très important pour Vata de rendre la viande de boeuf digestif en utilisant une cuisson mijotée ou en curry. Le boeuf est totalement déconseillé pour Pitta, car c’est une viande très chauffante. Le boeuf est beaucoup trop difficile à digérer pour Kapha.

Poulet

Le poulet est une des viandes les plus digestes. Il est doux, lourd et chauffant. Son collagène est facilement assimilable dans l’organisme. En cuisine ayurvédique, le poulet peut être consommé en soupe, en ragoût, rôti, ou en curry. Le bouillon de poulet est un remède utilisé en ayurvéda afin de renforcer le système immunitaire, soutenir les cellules musculaires ou encore apaiser les douleurs intestinales.

Agneau

La viande de mouton a la capacité d’augmenter les éléments Terre et Feu au niveau physique et émotionnel. Le bouillon d’os d’agneau est un remède bien connu de l’ayurvéda. Il améliore l’élasticité des tissus grâce au collagène que l’Homme aborbe facilement. En naturopathie, le bouillon d’os d’agneau est notamment un remède pour l’inflammation et les raideurs articulaires.

Porc

Le Charaka Samhitas précise qu’après avoir consommé de la viande de porc, il est nécessaire de boire une tasse d’eau chaude avec du gingembre.

Extrait du livre : Petit Guide Ayurvédique des aliments