Anémie en Ayurvéda (Pandu Roga)

Il s’agit d’un trouble dans lequel le sang est déficient en hémoglobine ou en globules rouges. Les causes de cette affection peuvent être un manque de fer, de vitamine B12, d’acide folique ou de facteur intrinsèque, des saignements menstruels abondants, une hémorragie, une formation ou une destruction inappropriée des globules rouges, une infection ou une production de sang malformée congénitale.

Définition ayurvédique du déséquilibre

Selon l’ayurvéda, la principale cause de l’anémie est l’aggravation de Pitta, suite à un déséquilibre d’Agni et la surproduction d’Ama. Ce Pitta en circulation perturbe Sadhaka Pitta (coeur) et Ranjaka Pitta (foie) et provoque le relâchement et la lourdeur dans les tissus, affectant particulièrement Rakta, Mamsa dhatus et les Ojas avec ses qualités de pénétration chaudes. Cela entraîne un teint pâle, une perte de force due à une perte de sang et de tissu adipeux et d’autres symptômes tels que des palpitations, des vertiges, des acouphènes, une peau sèche avec des fissures, de la fatigue, de l’épuisement, sensation de «relâchement» dans tout le corps, douleur, irritabilité, essoufflement, oedème sous les yeux, aversion pour le froid et crampes après un effort. Vata et Kapha peuvent alors également être impliqués.

Symptômes

La personne ressentira les effets suivants : de la fatigue, le teint pâle, l’accélération du rythme cardiaque et un essoufflement plus prononcé à l’effort, les mains et les pieds froids, des maux de tête, des étourdissements.

Symptômes Vata: Lorsque l’aggravation de Vata est en cause, la peau est pâle et sèche avec une dominante sombre et peut causer des courbatures, des tremblements, des maux de tête, une constipation, des gaz abdominaux, une faiblesse et un essoufflement.

Symptômes Pitta: Lorsque l’aggravation de Pitta en est la cause principale, la peau est légèrement jaunâtre, accompagnée de fièvre, de soif, d’évanouissements et d’un désir d’aliments et de boissons aigres et chaudes.

Symptômes Kapha: Lorsque Kapha est aggravé, la peau est pâle et blanchâtre et il peut y avoir une forte sensation dans le corps, des nausées, des vomissements, un feu digestif bas, une toux et de l’asthme.

Alimentation

  • Un régime alimentaire nutritif qui contribue à l’anémie comprend la viande rouge (sauf pour Pitta et Kapha), le ghee, les graines de sésame, les légumes verts, les fruits, les quantités appropriées de vitamines A et E et les épices qui sont bonnes pour la digestion.

  • Utilisez des récipients en fer pour la cuisson des aliments et buvez de l’eau dans des récipients en argent ou en cuivre.

  • Prendre une tisane de cumin et de thym après chaque repas. Ces épices sont très riches en fer, soignent les intestins et peuvent aider à l’absorption du fer.

  • Ajouter du persil ou des crucifères à chaque repas afin d’apporter de la vitamine C qui aidera à l’absorption du fer. Ajouter également des graines de tournesol et/ou des germes de blé aux repas.

Traitement de l’anémie de Pitta : Mangez beaucoup de salades crues et vertes avec des pousses de pissenlit et de haricot mungo et du ghee. Inclure les herbes dans le régime alimentaire qui augmentent la fonction hépatique, telles que le romarin et l’ortie. Pour apaiser Pitta dans tous les cas, prenez 5 grammes de ghee ou de beurre liquéfié, de préférence médicamentés avec des herbes amères telles que la racine d’aloès ou de rhubarbe. Complétez le régime avec des herbes toniques.

Traitement de l’anémie de Vata : Commencez par améliorer la digestion, puis consommez de la viande rouge et beaucoup de légumes verts à feuilles pour augmenter la teneur en fer du corps.

Traitement de l’anémie de Kapha : consommez des légumineuses, en particulier les lentilles vertes et brunes, des graines de sésame, des légumes verts, des fruits et des quantités appropriées de vitamines A et E.

La viande en Ayurvéda

Les viandes, volailles, poissons et crustacés sse consomment avec modération en ayurvéda. Les chairs animales augmentent le Pitta et le Kapha, mais apaisent le Vata. La chair des animaux est bien souvent chauffante, lourde et difficile à digérer. Toutes les viandes ont un rasa doux et un anurasa astringent et parfois piquant (viandes de gibier).

Le meilleur moyen de cuisiner la viande en ayurvéda est de la cuire lentement en ragoût ou à la mijoteuse. Il est très important de consommer de la viande biologique. Les animaux d’élevages sont nourris aux hormones, antibiotiques et vivent dans des conditions indécentes pour la plupart (surtout les poulets) ce qui crée une énergie négative qui s’imprime dans leur chair. Les animaux élevés en liberté sont mieux traités.

L’ayurvéda précise que Pitta et Kapha sont augmentés à la suite de la consommation de viande. La viande est difficile à digérer pour Kapha qui a un faible et lent feu digestif. Le feu digestif de Pitta est naturellement plus fort, mais puisque la viande est très chauffante, plus de chaleur chez Pitta qui est lui-même un feu, engendre des déséquilibres. Pour ces raisons, les régimes de Pitta et Kapha sont bien souvent végétariens.

Boeuf

Le boeuf est l’une des viandes les plus chauffantes. Il conviendra à Vata dans certains cas, tels que la fatigue, la douleur musculaire et articulaire chronique. Le bœuf est également utile dans les cas de Vata absolu, de rhinite chronique, de fièvre intermittente, de toux sèche, de fatigue, d’anémie et d’amaigrissement des muscles. Il est très important pour Vata de rendre la viande de boeuf digestif en utilisant une cuisson mijotée ou en curry. Le boeuf est totalement déconseillé pour Pitta, car c’est une viande très chauffante. Le boeuf est beaucoup trop difficile à digérer pour Kapha.

Poulet

Le poulet est une des viandes les plus digestes. Il est doux, lourd et chauffant. Son collagène est facilement assimilable dans l’organisme. En cuisine ayurvédique, le poulet peut être consommé en soupe, en ragoût, rôti, ou en curry. Le bouillon de poulet est un remède utilisé en ayurvéda afin de renforcer le système immunitaire, soutenir les cellules musculaires ou encore apaiser les douleurs intestinales.

Agneau

La viande de mouton a la capacité d’augmenter les éléments Terre et Feu au niveau physique et émotionnel. Le bouillon d’os d’agneau est un remède bien connu de l’ayurvéda. Il améliore l’élasticité des tissus grâce au collagène que l’Homme aborbe facilement. En naturopathie, le bouillon d’os d’agneau est notamment un remède pour l’inflammation et les raideurs articulaires.

Porc

Le Charaka Samhitas précise qu’après avoir consommé de la viande de porc, il est nécessaire de boire une tasse d’eau chaude avec du gingembre.

Extrait du livre : Petit Guide Ayurvédique des aliments