How to lose weight in ayurveda

Losing weight can be a real challenge. Some people succeed easily, while others have great difficulty losing weight. In Ayurveda, this difference is explained in particular by the constitution of people, their doshas. Indeed, in people with strong Vata dominance, weight loss is easier than in people with Kapha dominance. Since each individual is different in Ayurveda, it is very important to adapt to the diet when you want to lose weight. Before seeing how to lose weight with Ayurveda, it is important to understand how the body works in cases of excess weight and obesity according to the ancient medicine of Ayurveda.

loose weight ayurveda

Understanding Overweight

Overweight or obesity (Sthaulya) is a common metabolic disorder and one of the oldest documented diseases. In Ayurveda, from 1500 BC AD, Charaka Samhita describes overweight as a disorder of fat metabolism. Overweight may be the result of overeating heavy, sugary and fatty foods, lack of exercise and hereditary predisposition, as well as lower cultural, social, psychological and emotional conditions. Some obesity may be due to disorders of the pituitary gland, thyroid, adrenal glands, gonads, pancreas and hypothalamus. Other causes may include food allergies, environmental toxins, or unbalanced metabolism.

Excess overweight or obesity can reduce longevity, premature aging, unpleasant odors, excessive sweating, shortness of breath during moderate exertion, excessive hunger and thirst, weakness, loss of vitality, loss of sexual power and mental confusion. If left unresolved, various complications such as hypertension, high cholesterol, lipomas, heart problems, hyperacidity, kidney infections, diabetes, fistula and arthritis may occur.

Ayurvedic Definition of Overweight

According to Charaka, a person is « obese » when fatty and muscular tissues drop the hips, abdomen and breasts and his vitality is less than the size of his body.

Symptoms

According to Ayurveda, an altered digestive fire produces Ama (toxins), which disrupts adipose tissue and blocks their good reform. The adipose tissue then accumulates in the body and causes overweight or obesity. The accumulation of fat aggravates Vata, which increases the appetite. So the person eats more and the vicious circle continues. Overweight can occur in people of any constitution.

Signs of presence of Vata
Many Vata people eat to protect themselves from the nervousness or anxiety that characterizes Vata prevalence.

Signs of presence of Pitta
In people with Pitta constitutions, obesity is impressive, but rare, and the weight usually fluctuates a lot. People with Pitta constitutions usually have a significant appetite. However, their metabolism is fast and they are less likely to develop obesity than people with the Kapha constitution.

Signs of presence of Kapha

People with a Kapha constitution are the most susceptible to obesity because their metabolism is very slow. Since their renal function is often weak, they tend to retain water. Excess weight is therefore mainly due to water retention rather than the accumulation of inappropriate adipose tissue. In addition, Kapha people often relieve stress or depression by eating.

Type of Diet to Be Adopted in Case of Overweight

Pro-Agni diet that involves increasing the digestive fire. Anti-Kapha or anti-Pitta diet, depending on the symptoms of the person.

Foods for weight loss in Ayurveda

The diet will be rich in astringent and spicy rasa. The spicy flavor can be found in spices, while astringency is brought by some fruits, leafy vegetables and herbal teas.

It is very important to maintain a sufficient digestive fire in the case of overweight and even at all times. This is one of the first steps. For this, drink ginger and fennel herbal teas after meals and start with a tincture of bitter plants to start the meal. Place a few drops under the tongue 15 minutes before the meal to allow the liver to evacuate enough bile to capture the fat of the next meal and digest them well.

It is advisable to observe a fast of approximately 14 hours in Ayurveda, and this, for all Ayurvedic constitutions. If you sleep between 22h and 6h (so 8 hours), you just have to spread 6 hours of fasting before or after these 8 hours of sleep or the stomach is empty. This technique, known to some as intermittent fasting, allows the body to release more easily toxins in the body.

Variety of Food

Use bitter foods to stimulate liver and gall bladder work to properly digest fat and filter out toxins. Each meal can be started with a salad of rockets, spinach, parsley or sorrel.

Add apple cider vinegar as seasoning. For Kapha, the foods that speed up the metabolism is preferred: yerba mate, coffee, tea, ginger, garlic, turmeric and all other heating spices.

Do not nibble and finish your plate. Often, the portions of overweight people are above their digestive capacity. If this is the case, it will be important to reduce the portions by starting to leave a little food on the plate. As time goes by, the person will use less and the portions will decrease.

Foods to Avoid

Sweet rasa foods. Sweet and cold foods are strictly not recommended. Refined sugar is absolutely forbidden while carbohydrates are to be reduced as much as possible. Potatoes, root vegetables and whole wheat cereals are long digestible and do not make it easy for Agni to work in a case of obesity. We must avoid them.

Fatty foods are also to be avoided. No frying, trans fat, hydrogenated oils can be consumed. Avoid heavy foods, such as all animal proteins (milk, egg, meat, fish, cheese), as well as food combinations that are difficult to digest.

In the same meal, do not mix meat with carbohydrates. The meat will combine with vegetables. Carbohydrates will also combine with vegetables.

Falafels maison

Les falafels sont très faciles à faire. Il est important d’utiliser des pois chiches sèches et non cuites. Les pois chiches conviennent parfaitement à Pitta, elles peuvent être gazogènes pour Vata, et parfois difficiles à digérer pour Kapha. Les pois chiches ont les guna suivants : sec, lourd et difficile. Le rasa est astringent et c’est pour cette raison qu’ils conviennent à Pitta et Kapha.

Adaptation Vata : Les falafels devront être onctueux en texture pour les Vata. Ils pourront ajouter 2 c. à soupe de ghee dans la préparation et cuire les falafels dans l’huile. Ils pourront ajouter plus de cumin pour l’effet carminatif du cumin.

Adaptation Pitta : En accompagnement, Pitta pourra ajouter une trempette refroidissante à base d’avocats et de coriandre fraîche.

Adaptation Kapha : Les falafels de Kapha devront rester assez secs. L’ajout d’épices supplémentaires, tel que le paprika fumé ou même le piment de Cayenne en petite quantité est conseillé.

 

Ingrédients
  • 1 tasse de pois chiches crus.
  • 1/2 botte de persil haché
  • 1/2 botte de coriandre haché
  • 3 c. à soupe de tahini
  • 1 c. à soupe d’huile d’olives
  • 1/4 tasse d’eau
  • Jus de 1/2 citron
  • 1 c. à soupe d’ail haché (selon le goût)
  • 2 pincées de noix de muscade râpée
  • Sel, poivre
Préparation

Faire tremper les pois chiches dans de l’eau pendant 4 h au moins. Les égoutter, puis les mixer au robot pendant 30 secondes.

Ajouter le reste des ingrédients. Mélanger le tout à forte puissance. La consistance doit être solide.

Façonner des boules de taille moyenne.

Pour les Kapha et Pitta, cuire au four à 180 degrés C pendant 20 minutes environ (ou jusqu’à coloration). Pour les Vata, cuire à la friteuse.

 

 

Curcuma en ayurvéda

Le curcuma est une racine très utilisée dans la cuisine en ayurvéda. Chauffant, on l’utilise en poudre ou fraîche pour agrémenter les plats. En ayurvéda, le curcuma est ajouté en poudre dans l’eau de cuisson du riz basmati. Le curcuma constitue la base de nombreux curry (mélanges d’épices réduit en poudre et dont le curcuma est le principal colorant).

Quelques curry célèbres contenant du curcuma
  • Achari curry : curcuma, fenugreec, graines d’oignion noir, poudre de chili, fenouil, cumin et graines de moutarde
  • Bombay curry : poudre d’ail, piment vert, curcuma, gingembre, cumin, graines de coriandre, poudre de piments
  • Ceylon curry : noix de coco, lime, curcuma
  • Vindaloo curry : paprika, cardamome, cumin, curcuma, clou de girofle, cannelle, graines de coriandre
  • Maharashtra : poudre d’arachide, curcuma, cumin, poivre
  • Madras : gingembre, paprika, curcuma, tamarin, anis, assa-fœtida

Le curcuma est utilisée pour traiter les troubles digestifs et pour soulager les maladies inflammatoires comme l’arthrite ou l’arthrose par exemple. Les compléments alimentaires de curcuma contiennent des curcuminoïdes, de puissants antioxydants. Pour en savoir plus sur l’action de la curcumine, visitez mon article ici. Il est conseillé de consommer le curcuma lors d’un repas, afin de faciliter son absorption. Il peut être complémenté de poivre et de gingembre afin d’être mieux absorbé.

En ayurvéda, on utilise le curcuma tant en interne qu’en externe. Pour enlever la douleur osseuse, par exemple, on peut appliquer une pâte de curcuma et  de bois de sandal sur la partie concernée. En interne, il est facile de prendre le curcuma en tisane sous cette forme : infuser de 1 g à 1,5 g de poudre de curcuma dans 150 ml d’eau bouillante durant 10 à 15 minutes. Le fameux lait d’or est aussi une bonne manière de consommer le curcuma. Pour cette recette, il suffit d’ajouter 1/2 c. à thé de curcuma en poudre dans 1 tasse de lait (animal ou végétal), avec du sirop d’érable ou du miel. D’autres épices comme la cardamome ou la cannelle peuvent être ajoutées.

mon curcuma

L’ayurvéda considère le curcuma comme sattvic. Personnellement, je préfère l’utiliser frais à des fins médicinales. Je le hache comme de l’ail et je le mets frais dans mon riz, mes salades et mes mélanges de légumes. Il est parfait en poudre dans les soupes, les sauces et la plupart des plats chauds.

Portait du curcuma selon l’ayurvéda
  • Rasa (goût) : amer et légèrement piquant
  • Gunas (qualités): léger, sec, clarifiant
  • Virya (effet chaud ou froid pendant la digestion) : chaud
  • Vipaka (effet lorsque excrété du côlon) : piquant
  • Prabhava (cause inconnue): anti-inflammatoire
Vata

Le curcuma convient à Vata. Le curcuma est chauffant et améliore la digestion. Dans ce sens, il aidera Vata. Mais le curcuma agit beaucoup sur la circulation sanguine. Il risque donc d’augmenter le Vata à forte dose. Il est donc conseiller à Vata de consommer une petite quantité de curcuma, et ce, de manière ponctuelle.

Pitta

Le curcuma peut convenir à Pitta en quantité modérée. On dit souvent que le curcuma est tridoshique (convient au 3 doshas), mais il est tout de même chauffant et augmente le métabolisme. Pour cette raison, Pitta devra en modérer la consommation. L’effet anti-inflammatoire du curcuma sera intéressant pour Pitta qui pourra le consommer en poudre.

Kapha

Le curcuma sera excellent pour Kapha. Il l’aidera à mieux digérer, à augmenter son métabolisme, mais aussi à augmenter son Agni (feu digestif). Le curcuma est aussi bon pour éliminer l’excès d’eau du corps et est un bon décongestionnant. Il est donc un vrai allié pour Kapha qui pourra même le croquer frais.

 

 

 

La banane en ayurvéda

Ha…la banane… On l’aime ou on ne l’aime pas. Certains sont pleins d’énergie après une seule, d’autre se sentent ralentit et d’autres la détestent! Puisqu’on est tous différent, nos goûts et nos envies aussi! En ayurvéda, la banane est un fruit bien apprécié. Pratique, la banane est enveloppée d’une peau qui la protège de bien des ennuis.Pour cette raison, elle constitue une collation idéale à mettre dans le sac.

La banane est un fruit aux nombreuses propriétés thérapeutiques. Ses principales vertus se situent dans sa teneur en magnésium et potassium et de son action sur l’intestin. Il est malheureusement bien courant d’entendre des gens dire « la banane me constipe ». Hors, une banane ne constipera uniquement si elle est consommé à peine mûre. Une banane se mange mûre! C’est-à-dire quand elle est jaune avec de légère tâches noire parfois. Sa chaire est supposée être tendre, odorante et jaune. Une banane à point est un cadeau pour les intestins. Son goût sucré et sa légère note d’astringence vont aider à éliminer les déchets en stagnation dans l’intestin, surtout si vous ajoutez une petite pincée de cannelle ou de cardamome dessus. 🙂

La banane se consomme donc mûre et, puisqu’elle est un fruit, on la mangera en dehors des repas ou alors, quand l’estomac est vide. Elle peut être consommée avec des fruits de sa même famille, c’est-à-dire des fruits doux comme la pomme mûre, la poire mûre, la mangue mûre et sucrée, etc.

Informations nutritionnels de la banane
  • Riche en magnésium et potassium
  • Favorise le transit intestinal
  • Régule la pression sanguine
Portait de la banane (à maturité) selon l’ayurvéda
  • Rasa (goût) : madhura (sucré) et astringent (kasaya) selon la maturité
  • Gunas (qualités) : froid, lourd, onctueux, stable
  • Virya (effet chaud ou froid pendant la digestion) : Froid
  • Vipaka (effet lorsque excrété du côlon) : madhura (sucré)
  • Prabhava (cause inconnue): N.A.
  • Consommation idéale : en été

 

La banane pour Vata

Vata aura grand bénéfice à manger des bananes. Il devra les choisir mûres au risque de souffrir de constipation avec ces bananes légèrement croquantes. Ainsi, en collation, il pourra soupoudrer sa banane de cannelle ou même de cardamome. En ayurvéda, il n’est pas rare de cuire ses fruits, donc Vata pourra légèrement faire chauffer ses rondelles de bananes dans un peu d’eau et manger cette collation à la cuillère.

La banane pour Pitta

Pour Pitta, la banane est sucré, nourrissante et refroidissante. Autant dire qu’elle est parfait pour lui! Il est celui des trois doshas qui en profitera le mieux. Aucune transformation ne sera nécessaire pour lui.

 

La banane pour Kapha

La banane est malheureusement trop sucré, molle et refroidissante pour Kapha. Il devra l’éviter surtout s’il est congestionné car la banane est source de mucus et de congestion! Une moitié de banane légèrement moins mûre et donc plus astringente, saupoudrer d’épices chauffantes en poudre (cannelle, gingembre, cardamome, noix de muscade…) pourra convenir à Kapha, s’il tient tant à en manger.

 

L’avocat en ayurvéda

L’avocat est le fruit de l’avocatier (Persea americana), un arbre originaire d’Amérique du Sud. Très populaire de nos jours, la consommation d’avocats en Occident a croit de manière impressionnante. Le Mexique est le principal producteur d’avocats dans le monde. Il y a plusieurs variétés d’avocats dont la plus connue est l’avocat hass.

L’avantage d’avoir un avocatier dans son jardin est qu’il n’a absolument pas besoin d’entretien, mais juste un peu de coupe au niveau des branches chaque année. L’avocatier est un arbre très généreux car, en effet, il fournit plusieurs dizaines d’avocats par saison, selon sa taille et son âge.

J’ai eu la chance de travailler dans une ferme biologique à Hawaï, plus précisément sur Hawaï Island à Captain Cook pour quelques semaines. Il y avait environ 20 avocatiers mesurant de 3 à 5 mètres et tous étaient très généreux en terme de fruits, au point tel qu’on pouvait manger des avocats matin, midi et soir pendant plusieurs semaines.

L’avocat est un fruit. Comme tout fruit, il est idéal de le consommer à des moments particuliers. Dans le cas de l’avocat, il sera préférable de le consommer espacé de la consommation de protéines animales, c’est-à-dire de viandes, de produits laitiers, d’œufs ou encore de poisson. Aussi, associer l’avocat avec des légumineuses ou des céréales pourrait grandement compliquer sa digestion. Pour cette raison, plus votre capacité digestive est forte, plus vous serez apte à digérer facilement des combinaisons alimentaires complexes (fruits + fromage). Plus votre digestion sera faible, plus il vous sera difficile de bien digérer un repas contenant plusieurs combinaisons alimentaires. La plupart des gens de notre époque éprouvent des difficultés de digestion. Pour cette raison, il leur est essentielle de bien comprendre leur digestion et surtout, de se former ou alors d’en apprendre plus dans ce domaine.

L’avocat est un aliment facilement digérable. Il est très riche en gras et en fibre, et donc, on ne peut pas le considérer comme un fruit aqueux, telle du raison ou une clémentine, quand on parle de sa digestion. Certain praticiens classe l’avocat dans les gras et non les fruits en raison de ses valeurs nutritives. Pour cette raison, il est possible de combiner l’avocat avec d’autres fruits doux (pommes, banane…), mais aussi de l’intégrer dans des salades ou encore l’associer à des légumes.

Il est aussi important de comprendre que tout individu est différent. Cela suppose que personne ne digère de la même façon. Il est bien possible que votre ami, sœur, conjoint ou encore votre mère vous ai déjà dit que l’avocat ne leur réussissait pas. Cela est normal, car personne ne digère de la même façon!

Donc, avant de voir comment les doshas réagissent à la digestion de l’avocat, voici son portrait qui vous permet déjà de savoir s’il est adapté à votre dosha.

Quelques informations nutritionnels de l’avocat:
  • Riche en vitamine K (bon pour la glycémie)
  • Anti-inflammatoire naturel
  • Riche en magnésium
  • Riche en acides-gras insaturés
Portait de l’avocat (à l’état mûr) selon l’ayurvéda
  • Rasa (goût) : madhura (doux)
  • Gunas (qualités): lourd, lent, humide, doux, froid
  • Virya (effet chaud ou froid pendant la digestion) : froid (sheeta)
  • Vipaka (effet lorsque excrété du côlon) : madhura (doux)
  • Prabhava (cause inconnue) : N.A.
  • Consommation idéale: quand il fait chaud sous les tropiques

 

L’avocat pour Kapha

Qui dit madhura, dit Terre et Eau. Qui dit Terre et Eau, dit Kapha ! En effet, l’avocat est un fruit qui a les même gunas que kapha (lourd, lent, humide, doux, froid). Cela implique donc que le kapha est augmenté lorsque l’on mange de l’avocat. Une mauvaise chose pour les types kapha, bien sûr, mais cela a moins d’incidence sur Vata et Pitta.

Conseils pour un guacamole : Kapha pourra manger des avocats en été avec modération. Il pourra y ajouter de l’ail, de l’oignon, du persil et une légère touche de vinaigre de cidre de pomme.

 

L’avocat pour Vata

L’avocat est onctueux et lourd, parfait pour le Vata qui est sec et léger. Par contre, l’avocat est refroidissant, donc cela augmente la frilosité de Vata. Cependant, en pleine été, la consommation d’avocats est adéquat pour Vata. Un avocat par jour est bien apprécié des Vata.

Conseils pour un guacamole : Vata peut ajouter du jus de citron frais et du sel de mer brut dans son guacamole et pourquoi pas l’épicé avec un peu de curcuma.

 

L’avocat pour Pitta

L’avocat est refroidissant, parfait pour un Pitta. Cependant, l’avocat est gras et n’oublions pas que Pitta est lui-même gras. Donc, une trop grande quantité d’avocats risquerait d’augmenter le Pitta (surtout s’il met de la sauce piquante dans son guacamole!!). L’avocat est lourd ce qui devrait contenter le feu de Pitta, mais à trop mettre d’huile sur le feu, on risque de l’augmenter.

Conseils pour un guacamole : Un guacamole avec beaucoup de coriandre fraîche, quelques gouttes de vinaigre de cidre de pommes présenté dans un bol bien coloré. 🙂