Acné en Ayurvéda – Yauvan Pidika

Cette maladie inflammatoire de la peau se produit lorsque le sébum et la kératine s’accumulent, bloquant les glandes sébacées des follicules pileux. Ceux-ci deviennent infectés par des bactéries et produisent des boutons, des points blancs, des kystes, des nodules, des points noirs et, parfois même, des cicatrices. Il est plus fréquent chez les adolescents, mais survient également chez les adultes.

L’acné apparaît le plus souvent sur le visage, mais peut également apparaître sur les épaules, le dos et la poitrine. L’acné a également été classée dans les catégories suivantes: acné commune, acné d’adolescent et acné prémenstruelle.

Définition ayurvédique de l’acné

Les trois doshas sont aggravés par l’acné. Cependant, l’aggravation de Pitta est prédominante, ce qui affecte l’équilibre de la peau et de Rakta (sang). Dans le cas de l’acné, Rakta dhatu (élément feu) est en excès. La chaleur dans le corps augmente et les tissus du corps subissent une inflammation. Les gunas de Pitta (gras, onctueux) et d’Agni augmentent. Comme la chaleur s’accumule dans le corps, le corps essaie de la libérer à travers la peau notamment. Le gras et l’onctuosité de Pitta (associé à Jala) augmentent et, par conséquent, augmentent Medha dhatus et son upadhatus, le sébum.

Symptomes de l’acné

Les perturbations menstruelles et hormonales, les problèmes du tube digestif et le stress peuvent également être des facteurs causant l’acné. Pour traiter l’acné de manière appropriée, déterminez-en la cause, par exemple : perturbation des règles ou problèmes gastro-intestinaux. Pour cela, notez l’apparition des boutons dans un calendrier en tenant compte des repas, du niveau de stress et du cylce ovarien.

Le traitement approprié dépend également du fait que la peau soit trop sèche, trop grasse ou infectée.

  • Signes de présence du Vata : Peaux sèches, boutons douloureux
  • Signes de présence du Pitta : Peau grasse et rougeâtre. Boutons rougeâtres et abondants. Points noirs.
  • Signes de présence du Kapha : Boutons blancs, peau moite.

Alimentation à adopter

Type de régime : inflammatoire, régime anti-Pitta.

Phase 1 : Stoppez la consommation d’aliments que vous ne pouvez pas digérer pour le moment. Le feu digestif Agni a besoin de se rétablir. Pour cela, il est indispensable d’identifier les aliments créateurs de cette inflammation et de cesser de déranger Agni avec des aliments indigestes qui seront transformés en toxines et qui s’accumuleront dans le corps; en particulier au niveau du sébum et du sang dans le cas de l’acné.

Les tisanes amères vont travailler avec le foie, lequel filtre environ 1,5 litre de sang par minute. Un foie en bonne santé pourra filtrer jusqu’à 1,7 litre de sang par minute. Plus le sang sera bien filtré par un foie en santé, plus le Rakta sera équilibré. Dans le cas de l’acné sévère, le foie devra être regénéré en premier. Les tisanes aidant le foie sont notamment le romarin, l’artichaut, la racine de pissenlit et l’ortie. L’ortie étant un puissant dépuratif du foie et du sang.

Phase 2 : Une fois avoir éliminé du régime les aliments non digérables par Agni (ahara mala), privilégiez une alimentation faible en carbohydrates. En plus du sucre ajouté, manger trop de glucides raffinés a été lié, selon plusieurs études, à une inflammation chez les humains. La consommation de sucre entraîne une augmentation des niveaux d’acide urique, un déclencheur de l’inflammation et de la résistance à l’insuline. Dans le cas de l’acné, il est important de réduire sa consommation de glucides (pain, pâte, céréales, sucres raffinés).

Les légumes verts, les légumes crucifères, l’ail et les protéines maigres seront à privilégier. Les légumineuses astringentes, tels que les haricots mungs et les lentilles seront excellentes pour la peau. En phase 2, buvez des tisanes astringentes. Celles-ci viendront enlever l’excès de sébum puis agiront comme cicatrisante sur la peau. Ces plantes sont notamment la prêle, la racine de fraisier, les feuilles de framboisier et le calendule.

Phase 3 : Continuez à éviter les aliments qui augmentent l’acné. Votre peau s’améliorera en maintenant cette diète. Maintenant que l’inflammation est calmée, traitez l’origine du problème (hormonal, digestif, stress) avec les plantes. Le journal alimentaire permet de trouver la cause de l’acné.

Les aliments aux rasa salé, acide et piquant sont à éliminer. Ceux-ci sont pro- inflammatoires et, de plus, augmentent le Pitta. La tomate est l’ennemi de l’inflammation. Elle est acide et augmente l’inflammation. Les glucides en excès et les sucres fermentés comme l’alcool sont également à éviter.

Certaines personnes auront une augmentation significative de l’acné en consommant des produits laitiers. Pour faire court, les produits laitiers sont très souvent mal digérés par une grande majorité de la population. Cette mauvaise digestion affaiblit Agni qui est moins enclin à traiter les toxines. Quand Agni est faible, le Pitta se déséquilibre à son tour.

Les aliments riches en acides gras trans technologique, c’est-à-dire les huiles végétales hydrogénées ou partiellement hydrogénées renferment des gras trans. On trouve les gras trans dans les plats préparés, les confiseries, les biscuits, les viennoiseries, les pâtes à tartiner, les pâtisseries commerciales, les chips, les craquelins, les céréales, le beurre d’arachide non naturel, la margarine faite d’huiles hydrogénées ou partiellement hydrogénées, etc. Les acides gras trans d’origine technologique sont synthétisés via des procédés industriels comme l’hydrogénation des huiles végétales. Les mauvais gras sont comme verser de l’essence sur un feu de camp. Cela augmente Agni en le mettant en excès.

Trouver les causes de l’acné

Causes digestives : Selon le journal de bord, observez l’apparition des boutons en fonction des repas. Les aliments gras, les aliments de saveur acide, les produits raffinés ainsi que les aliments cités plus haut sont à surveiller. Il suffira d’ajuster les repas et d’apporter des herbes qui vont traiter la région du foie, pancréas et vésicule biliaire notamment.

Causes émotionnelles : Il faudra observer et faire la différence entre état émotionnel et apparition des boutons. Il sera nécessaire de débuter un traitement avec des plantes calmantes ainsi qu’avec des plantes adaptogènes. Ces dernières faciliteront l’individu à mieux s’adapter à certaines situations et surtout, à ressentir moins de stress sur un long terme.

Causes hormonal : Si l’apparition des boutons a lieu pour des raisons hormonales, autrement dit uniquement pendant l’ovulation ou encore pendant les menstruations, les plantes dites « régulatrices hormonales » pourront améliorer l’état de la peau. Ce processus peut s’avérer long dans certains cas, mais il est efficace. Vérifier aussi les aliments qui ont un impact direct sur le système hormonal. L’aspartame, le sucre raffiné, les colorants alimentaires, etc.

En plus ce des changements alimentaires, il sera important d’appliquer des soins cutanés appropriés (argile, huiles essentielles, etc.). La consommation d’eau est elle aussi capitale.

Aliments pour Kapha

Kapha dispose d’une digestion lente. Un aliment mal choisi pour lui causera une lourdeur digestive. L’ajout d’épices, de tisanes réchauffantes et un bon choix alimentaire est indispensable pour lui permettre de trouver un certain équilibre.

Aliments conseillés pour équilibrer le Kapha

Céréales Kapha est le dosha qui aura le moins besoin de céréales dans son assiette. Ainsi, le millet, le sarrasin et l’orge seront à privilégier car ils sont légèrement chauffants et plus faciles à digérer.
Fruits les fruits de Kapha sont ceux avec de l’astringence et une légère acidité, tels que certaines pommes et poires, les grenades, les canneberges et les abricots. Les mangues mi-sucrées et mi-acides lui conviendront.
Haricots et légumineuses les légumineuses sont très bonnes pour Kapha s’il choisit celles qui sont le plus rapides à digérer. Ainsi, il préférera les haricots mungo, quelques pois chiches, et toutes les sortes de lentilles.
Huiles les huiles sont à prendre en petite quantité. Les huiles de graines de moutarde, de sésame et de tournesol conviennent. L’huile piquante sur les plats préparés est bonne.
Noix et graines elles sont à consommer avec modération, mais les graines de citrouille et les graines de tournesol conviennent.
Laitages très déconseillé pour Kapha car ils causent du mucus sauf le ghee et le babeurre dans certains cas.
Légumes Kapha va privilégier les légumes légers, croquants, peu acides et amers, tels que le chou-fleur, les choux de Bruxelles, les épinards, les haricots verts, les betteraves et la laitue.
Viande Kapha doit éviter les produits animaux à cause de leur longue durée de digestion, mais les œufs peuvent être consommés en quantité limitée.
Sucre seul le miel qui est chauffant est conseillé.
Épices elles sont toutes bonnes pour Kapha
Boissons les tisanes épicées (sans sucre), le café convient à Kapha (1 par jour), le thé vert, le vin rouge de manière occasionnelle. La bière peut lui causer du mucus.

Aliments fortement déconseillés pour Kapha

  • Longs à digérer : viande, poisson, pâtisseries, mélange de plusieurs familles d’aliments dans un seul repas.
  • Créateurs de mucus : lait, fromage, beurre, bananes.
  • Refroidissant : produits laitiers, certains fruits, eau froide, crème glacée, etc.
  • Riches en sucre rapide : biscuits, pâtisseries, liqueurs, barres de chocolat, etc.
  • Industriels : pizza congelée, plats préparés, chips, boissons sucrées, etc.

Maigrir avec l’ayurvéda quand on est en surpoids

 

 

Maigrir peut s’avérer un vrai challenge. Certaines personnes y réussissent facilement, tandis que d’autres ont beaucoup de difficultés à maigrir. En ayurvéda, cette différence s’explique notamment par la constitution des personnes, leurs doshas. En effet, chez les personnes à fortes domination Vata, la perte de poids est plus facile que chez les personnes à dominance Kapha. Puisque chaque individu est différent en ayurvéda, il est très important d’adapter le régime alimentaire lorsque l’on souhaite maigrir. Avant de voir comment procéder pour maigrir avec l’ayurvéda, il est important de comprendre comment le corps fonctionne dans les cas d’excès de poids et d’obésité selon la médecine ancestrale qu’est l’ayurvéda.

 

Comprendre le surpoids

Le surpoids ou l’obésité (Sthaulya) est un trouble métabolique commun et l’une des plus anciennes maladies documentées. En ayurvéda, dès 1500 av. J.-C., le Charaka Samhitâ décrit le surpoids comme un trouble du métabolisme des graisses. Le surpoids peut être le résultat de la suralimentation d’aliments lourds, sucrés et gras, du manque d’exercice et de prédisposition héréditaire, ainsi que de conditions culturelles, sociales, psychologiques et émotionnelles plus basses. Certaines obésités peuvent être dues à des troubles de l’hypophyse, de la thyroïde, des glandes surrénales, des gonades, du pancréas et de l’hypothalamus. Les autres causes peuvent inclure des allergies alimentaires, des toxines environnementales ou un métabolisme déséquilibré.

L’excès de poids excessif ou l’obésité peuvent réduire la longévité, le vieillissement prématuré, les odeurs désagréables, la transpiration excessive, l’essoufflement lors d’efforts modérés, la faim et la soif excessives, la faiblesse, la perte de vitalité, la perte de pouvoir sexuel et la confusion mentale. Si elles ne sont pas résolues, diverses complications telles que l’hypertension, l’hypercholestérolémie, les lipomes, les troubles cardiaques, l’hyperacidité, les infections du rein, le diabète, la fistule et l’arthrite peuvent survenir.

Définition ayurvédique du surpoids
Selon l’ayurvéda, un feu digestif altéré produit de l’Ama (toxines), ce qui perturbe les tissus adipeux et bloque leur bonne réforme. Les tissus adipeux s’accumulent ensuite dans le corps et provoquent le surpoids ou l’obésité. L’accumulation de graisse aggrave Vata, ce qui augmente l’appétit. Donc, la personne mange plus et le cercle vicieux continue. Le surpoids peut survenir chez les personnes de toute constitution.
Symptômes
Selon Charaka, une personne est «obèse» lorsque les tissus adipeux et musculaires font retomber les hanches, l’abdomen et les seins et que sa vitalité est inférieure à la taille de son corps.
Signes de présence du Vata De nombreuses personnes Vata mangent pour se protéger contre la nervosité ou l’anxiété qui caractérisent la prédominance Vata.
Signes de présence du Pitta Chez les personnes avec les constitutions de Pitta, l’obésité est impressionnante, mais rare, et le poids fluctue généralement beaucoup. Les personnes avec des constitutions Pitta ont généralement un appétit important. Cependant, leur métabolisme est rapide et ils ont moins tendance à développer l’obésité que les personnes ayant la constitution Kapha.
Signes de présence du Kapha Les personnes ayant une constitution Kapha sont les plus sensibles à l’obésité car leur métabolisme est très lent. Leur fonction rénale étant souvent faible, ils ont tendance à retenir l’eau. L’excès de poids est donc principalement dû à la rétention d’eau plutôt qu’à l’accumulation de tissu adipeux inapproprié. En outre, les personnes Kapha soulagent souvent le stress ou la dépression en mangeant.
Type de régime à adopter en cas de surpoids
Régime pro-Agni qui consiste à augmenter le feu digestif. Régime anti-Kapha ou anti-Pitta, selon les symptômes de la personne.
   
Épices
Épices chaudes : cayenne, gingembre, poivre, noix de muscade, cannelle, clou de girofle.
   

Les aliments pour maigrir en ayurvéda

Le régime sera riche en rasa astringent et piquant. La saveur piquante pourra être trouvée dans les épices, tandis que l’astringence sera apportée par certains fruits, les légumes feuillus et les tisanes.

Il est très important de maintenir un feu digestif suffisant dans le cas de surpoids et même en tout temps. C’est là une des premières étapes. Pour cela, buvez des tisanes de gingembre et fenouil après les repas et commencez par une teincture de plantes amères pour commencer le repas. Placez quelques gouttes sous la langue 15 minutes avant le repas pour permettre au foie d’évacuer assez de bile pour capturer les gras du prochains repas et de bien les digérer.

Il est conseillé d’observer un jeûne d’environ 14 heures en ayurvéda, et ce, pour toutes constitutions ayurvédique. Si vous dormez entre 22h et 6h (donc 8 heures), il vous suffit de répartir 6 heures de jeûne avant ou après ces 8 heures de sommeil ou l’estomac est vide. Cette technique, connue chez certains comme le jeûne intermittent, permet au corps de ce libérer plus facilement des toxines présentes dans le corps.

VARIEZ VOTRE ALIMENTATION

Privilégiez les aliments amers pour stimuler le travail du foie et de la vésicule biliaire afin de bien digérer les gras et filtrer les toxines. Chaque repas pourra être débuté par une salade de roquettes, épinards, persil ou encore oseille.

Ajoutez du vinaigre de cidre de pommes en assaisonnement. Pour les Kapha, les aliments qui accélèrent le métabolisme sont à privilégier : yerba maté, café, thé, gingembre, ail, curcuma et toutes les autres épices chauffantes.

Ne grignotez pas et ne finissez pas votre assiette. Souvent, les portions des personnes en surpoids sont au-dessus de leur capacité digestive. Si cela est le cas, il sera important de diminuer les portions en commençant pas laisser un peu de nourriture dans l’assiette. Au fur et à mesure, la personne se servira moins et les portions diminueront.

ALIMENTS À ÉVITER

Les aliments au rasa doux. Les aliments sucrés et froids sont strictement déconseillés. Le sucre raffiné est absolument interdit tandis que les glucides sont à diminuer le plus possible. Les pommes de terre, les légumes racines et les céréales au blé entier, sont longs à digérer et ne facilitent pas l’action d’Agni dans un cas d’obésité. Il faut donc les éviter.

Les aliments gras sont également à éviter. Aucune friture, gras trans, huiles hydrogénés ne peuvent être consommés. Éviter les aliments lourds, tel que toutes les protéines animales (lait, œuf, viande, poisson, fromage), ainsi que les combinaisons alimentaires difficiles à digérer.

Dans un même repas, ne pas mélanger de la viande avec des glucides. La viande se combinera avec des légumes. Les glucides se combineront elles aussi avec des légumes.

Résumé : Maigrir en ayurvéda quand on est en surpoids
1. Observez un jeûne de 14h à 16h chaque jour.   2. Consommez une portion de saveurs amer et astringent durant vos repas. 3. Buvez une tisane digestive après chaque repas. 4. Limitez votre consommation d’aliments que votre corps a de la difficulté à digérer. 5. Augmenter votre métabolisme avec l’exercice physique, le brossage à sec et le yoga.