Acné en Ayurvéda – Yauvan Pidika

Cette maladie inflammatoire de la peau se produit lorsque le sébum et la kératine s’accumulent, bloquant les glandes sébacées des follicules pileux. Ceux-ci deviennent infectés par des bactéries et produisent des boutons, des points blancs, des kystes, des nodules, des points noirs et, parfois même, des cicatrices. Il est plus fréquent chez les adolescents, mais survient également chez les adultes.

L’acné apparaît le plus souvent sur le visage, mais peut également apparaître sur les épaules, le dos et la poitrine. L’acné a également été classée dans les catégories suivantes: acné commune, acné d’adolescent et acné prémenstruelle.

Définition ayurvédique de l’acné

Les trois doshas sont aggravés par l’acné. Cependant, l’aggravation de Pitta est prédominante, ce qui affecte l’équilibre de la peau et de Rakta (sang). Dans le cas de l’acné, Rakta dhatu (élément feu) est en excès. La chaleur dans le corps augmente et les tissus du corps subissent une inflammation. Les gunas de Pitta (gras, onctueux) et d’Agni augmentent. Comme la chaleur s’accumule dans le corps, le corps essaie de la libérer à travers la peau notamment. Le gras et l’onctuosité de Pitta (associé à Jala) augmentent et, par conséquent, augmentent Medha dhatus et son upadhatus, le sébum.

Symptomes de l’acné

Les perturbations menstruelles et hormonales, les problèmes du tube digestif et le stress peuvent également être des facteurs causant l’acné. Pour traiter l’acné de manière appropriée, déterminez-en la cause, par exemple : perturbation des règles ou problèmes gastro-intestinaux. Pour cela, notez l’apparition des boutons dans un calendrier en tenant compte des repas, du niveau de stress et du cylce ovarien.

Le traitement approprié dépend également du fait que la peau soit trop sèche, trop grasse ou infectée.

  • Signes de présence du Vata : Peaux sèches, boutons douloureux
  • Signes de présence du Pitta : Peau grasse et rougeâtre. Boutons rougeâtres et abondants. Points noirs.
  • Signes de présence du Kapha : Boutons blancs, peau moite.

Alimentation à adopter

Type de régime : inflammatoire, régime anti-Pitta.

Phase 1 : Stoppez la consommation d’aliments que vous ne pouvez pas digérer pour le moment. Le feu digestif Agni a besoin de se rétablir. Pour cela, il est indispensable d’identifier les aliments créateurs de cette inflammation et de cesser de déranger Agni avec des aliments indigestes qui seront transformés en toxines et qui s’accumuleront dans le corps; en particulier au niveau du sébum et du sang dans le cas de l’acné.

Les tisanes amères vont travailler avec le foie, lequel filtre environ 1,5 litre de sang par minute. Un foie en bonne santé pourra filtrer jusqu’à 1,7 litre de sang par minute. Plus le sang sera bien filtré par un foie en santé, plus le Rakta sera équilibré. Dans le cas de l’acné sévère, le foie devra être regénéré en premier. Les tisanes aidant le foie sont notamment le romarin, l’artichaut, la racine de pissenlit et l’ortie. L’ortie étant un puissant dépuratif du foie et du sang.

Phase 2 : Une fois avoir éliminé du régime les aliments non digérables par Agni (ahara mala), privilégiez une alimentation faible en carbohydrates. En plus du sucre ajouté, manger trop de glucides raffinés a été lié, selon plusieurs études, à une inflammation chez les humains. La consommation de sucre entraîne une augmentation des niveaux d’acide urique, un déclencheur de l’inflammation et de la résistance à l’insuline. Dans le cas de l’acné, il est important de réduire sa consommation de glucides (pain, pâte, céréales, sucres raffinés).

Les légumes verts, les légumes crucifères, l’ail et les protéines maigres seront à privilégier. Les légumineuses astringentes, tels que les haricots mungs et les lentilles seront excellentes pour la peau. En phase 2, buvez des tisanes astringentes. Celles-ci viendront enlever l’excès de sébum puis agiront comme cicatrisante sur la peau. Ces plantes sont notamment la prêle, la racine de fraisier, les feuilles de framboisier et le calendule.

Phase 3 : Continuez à éviter les aliments qui augmentent l’acné. Votre peau s’améliorera en maintenant cette diète. Maintenant que l’inflammation est calmée, traitez l’origine du problème (hormonal, digestif, stress) avec les plantes. Le journal alimentaire permet de trouver la cause de l’acné.

Les aliments aux rasa salé, acide et piquant sont à éliminer. Ceux-ci sont pro- inflammatoires et, de plus, augmentent le Pitta. La tomate est l’ennemi de l’inflammation. Elle est acide et augmente l’inflammation. Les glucides en excès et les sucres fermentés comme l’alcool sont également à éviter.

Certaines personnes auront une augmentation significative de l’acné en consommant des produits laitiers. Pour faire court, les produits laitiers sont très souvent mal digérés par une grande majorité de la population. Cette mauvaise digestion affaiblit Agni qui est moins enclin à traiter les toxines. Quand Agni est faible, le Pitta se déséquilibre à son tour.

Les aliments riches en acides gras trans technologique, c’est-à-dire les huiles végétales hydrogénées ou partiellement hydrogénées renferment des gras trans. On trouve les gras trans dans les plats préparés, les confiseries, les biscuits, les viennoiseries, les pâtes à tartiner, les pâtisseries commerciales, les chips, les craquelins, les céréales, le beurre d’arachide non naturel, la margarine faite d’huiles hydrogénées ou partiellement hydrogénées, etc. Les acides gras trans d’origine technologique sont synthétisés via des procédés industriels comme l’hydrogénation des huiles végétales. Les mauvais gras sont comme verser de l’essence sur un feu de camp. Cela augmente Agni en le mettant en excès.

Trouver les causes de l’acné

Causes digestives : Selon le journal de bord, observez l’apparition des boutons en fonction des repas. Les aliments gras, les aliments de saveur acide, les produits raffinés ainsi que les aliments cités plus haut sont à surveiller. Il suffira d’ajuster les repas et d’apporter des herbes qui vont traiter la région du foie, pancréas et vésicule biliaire notamment.

Causes émotionnelles : Il faudra observer et faire la différence entre état émotionnel et apparition des boutons. Il sera nécessaire de débuter un traitement avec des plantes calmantes ainsi qu’avec des plantes adaptogènes. Ces dernières faciliteront l’individu à mieux s’adapter à certaines situations et surtout, à ressentir moins de stress sur un long terme.

Causes hormonal : Si l’apparition des boutons a lieu pour des raisons hormonales, autrement dit uniquement pendant l’ovulation ou encore pendant les menstruations, les plantes dites « régulatrices hormonales » pourront améliorer l’état de la peau. Ce processus peut s’avérer long dans certains cas, mais il est efficace. Vérifier aussi les aliments qui ont un impact direct sur le système hormonal. L’aspartame, le sucre raffiné, les colorants alimentaires, etc.

En plus ce des changements alimentaires, il sera important d’appliquer des soins cutanés appropriés (argile, huiles essentielles, etc.). La consommation d’eau est elle aussi capitale.

Les dangers des produits de beauté

Pour celles qui préfèrent acheter des crèmes du commerce plutôt que de faire leurs propres produits de beauté maison (qui est moins cher et bien plus amusant!), voici des conseils sérieux sur les dangers de certains constituants que l’industrie des produits de beauté intègre à la composition de leurs crèmes et autre produits. Dans les produits de beauté commercialisé aujourd’hui, il y a environ un ingrédient sur huit qui est un produit chimique industriel, selon une étude américaine.Les produits chimiques industriels ont la réputation auprès des scientifiques, de contenir des éléments cancérigènes, toxiques, nuisibles à l’homme; tels que des plastifiants, des pesticides, des dégraissants, des surfactants (molécule qui tapisse la surface des alvéoles pulmonaires. Ils affectent le système endocrinien, reproducteur et nerveux.

Liste des ingrédients à éviter quand vous achetez vos produits de beauté

BHA et BHT

Où : crèmes hydratantes, maquillage

Il est classé par le Centre international de Recherche sur le Cancer classe parmi les substances potentiellement cancérigènes pour les humains et en catégorie 1. À forte dose, il a causé des problèmes au foie, à la glande thyroïde et aux reins, et nuisant au fonctionnement des poumons ainsi qu’à la coagulation du sang.

Colorants dérivés du goudron de houille


Où: teintures à cheveux

Ce sont les colorants pour cheveux dits « CI » suivi de cinq chiffres et du p-phénylènediamine.Ils pourraient être cancérigènes et contenir des métaux lourds toxiques pour le cerveau. Le goudron de houille est un mélange de nombreux produits chimiques dérivés du pétrole. Il est reconnu comme cancérigène pour l’humain. En laboratoire, la para-phénylènediamine a été associée à des tumeurs.

Ingrédients reliés au DEA (diéthanolamine)


Où: Crèmes hydratantes, savons, shampooings

L’exposition à de fortes doses des ingrédients reliés au DEA a été liée à des cancers du foie et à des altérations précancéreuses de la peau ainsi que de la thyroïde lors de tests en laboratoire.

Phtalate de dibutyle


Où: vernis à ongles

En laboratoires, il a été démontré qu’il pouvait être la cause de troubles du développement, d’altérations des testicules et de la prostate, ainsi que d’une réduction du nombre de spermatozoïdes.

Libérateurs de formaldéhyde


Où: savons, shampooings, crèmes, maquillage, déodorants

On les trouve sous les noms de DMDM HYDANTOIN, DIAZOLIDINYL UREA, IMIDAZOLIDINYL UREA, METHENAMINE et QUARTERNIUM-15. Ce sont des agents de conservation qui libèrent de façon lente et continue de petites quantités de formaldéhyde, des substance cancérigène. Le Centre international de Recherche sur le Cancer classe le formaldéhyde comme agent cancérigène connu.

Parabènes


Où: savons, shampooings, crèmes, maquillage, déodorants

Les parabènes sont suspectés d’interférer avec les fonctions hormonales, ils imitent l’œstrogène, ont été détectés dans des tissus de cancer du sein humain,interfèrent avec les fonctions reproductrices mâles, provoquent le vieillissement accéléré de la peau et endommageant l’ADN.On estime que 75 à 90 % des produits de beauté contiennent des parabènes. Ex.: Shampooing détente Liss Ultime de L’Oréal Professionnel.

Parfum


Où: tous les produits de beauté

Parce qu’ils sont composés de nombreux produits chimiques, les parfums peuvent déclencher des allergies et de l’asthme. Ex. : Shampooing détente Liss Ultime de L’Oréal Professionnel et Pure, 3 en 1 nettoyant, exfoliant, masque de Garnier.

Polyéthylèneglycols


Où: tous les produits de beauté, surtout les crèmes

Ils sont faits à base de pétrole et contiennent du 1,4-dioxane qui est classé comme agent cancérogène potentiel par le Centre International de Recherche sur le Cancer.

Pétrolatum


Où: produits hydratants, soins capillaires

C’est un produit à base de pétrole qui contient des hydrocarbures poly-aromatiques (HAP). Des études prouvent que les contacts avec la peau et le pétrolatum sur une longue période est associée au cancer.

Siloxanes


OÙ: lissants, assouplissants et humidificateurs de cheveux

Environnement Canada a démontré que le cyclotétrasiloxane et le cyclopentasiloxane (aussi appelés D4 et D5) sont toxiques et persistants. L’Union Européenne catégorise le D4 comme perturbateur endocrinien pouvant altérer la fertilité humaine.Des tests menés en laboratoire ont démontré qu’une exposition à de fortes doses de D5 peut causer des tumeurs utérines et des dommages aux systèmes immunitaire et reproducteur. Ex. : Anthelios XL Lotion ultra-légère peaux sensibles de La Roche-Posay.

Sulfate laureth de sodium


Où: shampooings, gels de douche, nettoyants pour le visage, savon à vaisselle

Le sulfate laureth de sodium contient du 1,4-dioxane qui est considéré comme cancérigène par le Centre International de la Recherche sur le Cancer. Ex. : Shampooing détente Liss Ultime de L’Oréal Professionnel; Pure, 3 en 1 nettoyant, exfoliant, masque de Garnier; Anthelios XL Lotion ultra-légère peaux sensibles de La Roche-Posay

Triclosan


Où: nettoyants, produits désinfectants pour les mains,sacs à ordure, matelas, linge de maison

L’Union européenne a classifié le triclosan comme irritant la peau et les yeux. Le triclosan pénètre la peau et est suspecté d’interférer avec le système hormonal.

Sources:
http://www.davidsuzuki.org/fr/champs-dintervention/sante/enjeux-et-recherche/substances-toxiques/les-12-ingredients-a-eviter-dans-les-produits-de-beaute/

Traiter l’acné d’adulte naturellement

L’acné est une maladie multi-factorielle qui touche aussi bien les adolescents que les adultes. Bien que chaque cas est unique, chacun peut améliorer considérablement l’état de sa peau (et de son acné) en mangeant des aliments appropriés, en réduisant l’inflammation et en s’écartant du stress. Alors, please, ne vous découragez pas! On garde le moral. 🙂

Photo de Murilo Folgosi sur Pexels.com

Qu’est-ce que l’acné?

Notre peau est le plus grand organe de notre corps, et c’est un écosystème complexe composé de plusieurs couches et composantes. La peau est semi-perméable, ce qui signifie que même si c’est surtout une barrière entre nous et notre environnement, certaines choses peuvent entrer et sortir. Les glandes sudoripares et les follicules pileux sont en quelque sorte des “portes d’entrée” du corps. Les follicules pileux sont jumelés avec des glandes sébacées, qui sécrètent le sébum, une substance huileuse qui lubrifie les cheveux et la peau. Le sébum humain est composé principalement de triglycérides (40-60%), cérides (19-26%), squalène (11-15%) et de petites quantités de cholestérol.

Nous avons des follicules pileux et des glandes sébacées partout dans notre corps, à l’exception de la paume de nos mains et la plante de nos pieds. L’acné se forme lorsque les pores deviennent encombrés avec de vieilles cellules de la peau, qui est la conséquence d’une peau grasse. Si nous avons également une quantité élevée de bactéries sur la peau alors l’acné prend place. L’acné vulgaire est la forme d’acné la plus répandue.

 

Qu’est-ce qui contribue à l’acné?

Ainsi, tout ce qui obstrue les pores et/ou crée ou aggrave l’infection et l’inflammation, contribue au développement des boutons acnéiques. Les principaux acteurs dans la production d’acné sont:

  • Une production excessive de sébum (huile) par la peau
  • Division rapide des cellules de la peau
  • La séparation des cellules de la peau retardée et la mort
  • Les bactéries sur la surface de la peau
  • Réaction inflammatoire

La nourriture que nous mangeons ainsi que nos cellules adipeuses jouent un rôle dans la production de sébum et d’hormones. Mais ce sont les changements hormonaux qui ont la plupart du temps le plus d’influence sur l’acné.

 

Des facteurs hormonaux

L’acné pendant la puberté est souvent associée davantage à l’hormone de croissance (GH) par rapport à la testostérone et aux œstrogènes. GH est une hormone sécrétée par les cellules du cerveau qui déclenche la libération d’insuline like-growth factor-1 (IGF-1). IGF-1 stimule la croissance cellulaire de la peau, la production de sébum, l’efficacité de l’hormone lutéinisante (LH) et de la production d’oestrogènes.

Une étude publiée dans le Journal de l’Association médicale canadienne en 1958 décrit l’acné comme «diabète de la peau.” Des niveaux élevés d’insuline et la résistance à l’insuline sont responsables de l’aggravation de l’acné et de l’augmentation du sébum.

 

Les androgènes

La gravité de l’acné ne semble pas être en corrélation avec les taux d’androgènes libres dans le corps. Les androgènes jouent plutôt un rôle permissif dans l’amorçage ou l’acné initiateur. Les androgènes peuvent influencer directement les cellules de la peau si les cellules ont des niveaux élevés de récepteurs aux androgènes. En outre, les androgènes peuvent améliorer la croissance et la productivité des glandes sébacées.

La consommation de nourriture, surtout si elle est excessive, favorise la libération d’androgènes dans le corps. Les aliments d’origine animale et les graisses saturées ont tendance à obtenir la plus grande réponse à la libération d’androgène. Les régimes alimentaires plus riches en fibres peuvent augmenter les niveaux de protéines de liaison des hormones sexuelles, réduisant ainsi les niveaux d’androgènes libres circulants.

 

L’inflammation et le stress

L’acné est un type de maladie inflammatoire. Chez une personne atteinte d’acné, ses hormones inflammatoires et ses signaux cellulaires sont régulés à la hausse : la peau devient une ruche d’activité inflammatoire. Notre corps sécrète du cortisol en réponse au stress. Les personnes souffrant d’acné ont un système de sécrétion de cortisol suractif qui est particulièrement exprimé dans les glandes sébacées. Ainsi, le stress en plus de l’inflammation aggrave l’acné.

 

Les polluants environnementaux

Les polluants environnementaux pourraient faire monter les niveaux d’IGF-1. La pollution de l’air, mais aussi la fumée de cigarette augmente l’oxydation. Fumer peut aussi influencer l’acétylcholine, laquelle peut influencer l’activité des glandes sébacées.

 

Nutrition : les aliments qui aggravent l’acné

Pas assez de vitamines et minéraux antioxydants

De faibles niveaux de vitamine C et E, le zinc, le sélénium et les caroténoïdes pourraient contribuer à l’acné. Ces nutriments aident à combattre les radicaux libres qui détruisent l’élastine de la peau et causent des dommages. Les données montrent une relation possible entre les aliments transformés et l’acné. Manger un grand repas avec beaucoup d’aliments transformés augmente l’insuline. Beaucoup d’insuline signifie une augmentation de la croissance des tissus et la production d’androgènes qui tous deux contribuent à l’acné. Les aliments qui sont hautement transformés et cuisinés contiennent souvent des composés qui favorisent le stress oxydatif et l’inflammation. Le stress oxydatif et l’inflammation contribueraient presque toujours au développement à une maladie chronique.

Produits laitiers

Bien que de nombreuses associations entre consommation de produits laitiers et acné ont été faites, certaines données ne révèlent aucun lien. Chez les animaux, le lait est consommé durant la période de croissance rapide (stade de l’enfance) et se termine à la fin de l’enfance quand le jeune peut s’alimenter seul, mais pas chez l’homme…

Les produits laitiers produisent une réponse forte à l’insuline, augmentent les niveaux d’hormones dans le corps et modifient inflammation. La consommation de lait de vache peut augmenter les niveaux d’IGF-1 de 10 à 20% dans le corps.

L’association défavorable entre les produits laitiers et l’acné n’a pas été remarquée.

Certains experts avancent que la protéine de lactosérum en particulier peut favoriser l’acné, car il s’agit d’un puissant promoteur de l’insuline. Un composé appelé bêtacelluline (qui se trouve dans les produits laitiers) peut augmenter la division cellulaire de la peau et la mort des cellules de la peau, conduisant à aggraver l’acné.

Alcool

Plusieurs études établissent un lien entre consommations d’alcool à l’acné.

Dysfonctionnement et gluten GI

L’acné est souvent corrélée à un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal. Ceux qui ont l’acné sont plus susceptibles d’éprouver des problèmes gastro-intestinaux comme des ballonnements et de la constipation. La santé de l’intestin est souvent diminuée lorsqu’il est stressé de manière chronique, conduisant à une inflammation. Il peut y avoir un lien entre le gluten de blé et l’acné (ainsi qu’entre gluten et d’autres affections de la peau). Envisagez d’éliminer toutes les sources de gluten de blé de votre alimentation pendant au moins un mois et voyez si cela aide.

 

Ce qui aide à traiter l’acné

L’acné n’est pas une mince affaire. La génétique et l’ethnicité jouent un rôle dans l’acné, mais il semble que la façon dont nous vivons chaque jour compte aussi. Aux États-Unis, les gens dépensent plus de 100 millions de dollars sur les produits qui combattent l’acné. Pourtant, de nombreuses populations non occidentalisées n’ont pas l’acné du tout. Ainsi, vous pourriez dépenser beaucoup d’argent pour les médicaments qui ont des effets secondaires potentiellement dangereux … ou vous pouvez changer votre alimentation. Changer votre alimentation est beaucoup moins cher et plus sûr pour commencer.

Les fruits et légumes frais

Les régimes riches en fruits et légumes frais peuvent réduire légèrement les niveaux d’IGF-1. Cela pourrait aider à réduire l’acné. Les légumes verts et violet foncé contiennent des antioxydants et des minéraux qui diminuent l’inflammation. Ils peuvent également inhiber les enzymes androgéno-formation et l’acné promotion.

La restriction calorique

Moins ont ingère de nourriture, moins on produit de sébum.

Les phytoestrogènes

Ces substances, présentes dans les aliments comme le soja, peuvent inhiber les enzymes qui favorisent le développement de l’acné, mais ne semblent pas jouer un rôle majeur en aidant l’acné.

Le cacao

Il ne semble pas y avoir une association entre le chocolat (dans sa forme la plus naturelle) et l’acné. Des études montrent que le chocolat noir sans sucre peut améliorer la sensibilité à l’insuline et améliorer la circulation sanguine de la peau et l’hydratation de la peau.

Les oméga-3

Les acides gras pourraient jouer un rôle dans le développement de l’acné. Par ailleurs, un régime riche en oméga-6 a tendance à influer négativement sur l’acné. Équilibrer l’apport en graisses et consommer suffisamment d’oméga-3 semble être important pour la santé globale de la peau. En effet, 1 gramme d’EPA (un acide gras essentiel polyinsaturé), contenu dans certaines huiles comme dans l’huile poisson, pourrait être utile pour le traitement de l’acné.

L’indice glycémique bas des aliments

Comme mentionnée plus haut, la glycémie des aliments est fortement corrélée à l’acné. Les aliments complets, les fibres solubles et insolubles, les gras oméga-3 et les crucifères (chou-fleur, brocoli, choux de Bruxelles, chou, choux-rave, etc.) peuvent avoir une influence bénéfique sur la santé de l’intestin, en partie grâce à l’amélioration de la motilité intestinale. Les fibres peuvent également excréter l’excès des hormones qui contribuent à l’acné.

Si vous ne l’avez pas déjà fait, envisagez d’éliminer le gluten, les produits laitiers et le sucre pendant un mois pour voir si cela aide. Ces ingrédients aggravent les problèmes du tractus gastro-intestinal et l’acné est fortement liée à une entéropathie au gluten.

Les probiotiques

Cela pourrait être particulièrement intéressant pour tous ceux qui ont été traités avec des antibiotiques pour l’acné. Notre intestin est le foyer de nombreuses bactéries et si la santé de l’intestin est détraquée, cela pourrait avoir une influence négative sur l’acné. Obtenir suffisamment de compléments alimentaires tels que les probiotiques peut aider à rétablir la santé de l’intestin et peut réduire l’acné. L’inflammation de la peau signifie bien souvent un corps dont l’activité nerveuse est élevée, qui se traduit notamment par un intestin probablement surexcité lui aussi.

Les épices

Beaucoup d’épices (cannelle, gingembre, curcuma) et d’herbes fraîches (basilic, origan, ail, salsepareille) sont anti-inflammatoires, anti-microbienne et stimulent le système immunitaire. Les épices comme la cannelle peuvent également aider à réguler l’insuline.

Le thé vert

Le thé vert peut inhiber des enzymes et des androgènes impliqués dans la formation de l’acné. Il est également anti-inflammatoire.

Le resvératrol

Il se trouve dans le raisin, le vin rouge, les arachides et les mûres.

La vitamine B5 (acide pantothénique)

Une supplémentation en acide pantothénique (500-1000 mg par jour devrait être suffisant) peut être très efficace, et une alternative beaucoup plus sûre aux médicaments sur ordonnance commerciaux tels que les contraceptifs et les rétinoïdes par voie orale.

Zinc et sélénium

6% de l’ensemble de zinc trouvé dans notre corps est dans notre peau. Quant au sélénium, c’est un antioxydant puissant. Il est préférable d’obtenir ces sources sous forme alimentaire. Ces minéraux se trouvent dans les noix.

L’alimentation des cueilleurs, chasseurs, pêcheurs?

L’acné ne semble pas apparaître dans les populations non occidentalisées dont le régime alimentaire est différent de celui en Occident. Cela comprend les peuples Inuits, ceux d’Okinawa, de Kitavan, des villages ruraux au Kenya, en Zambie et au Bantu.

 

Voici la liste des aliments de base des cultures cités plus haut et où l’acné est quasiment absent:

  • Les tubercules (par exemple patate douce, igname)
  • Les fruits
  • Les poissons, fruits de mer et mammifères marins
  • Les noix de coco
  • Les légumes
  • Les arachides et autres noix
  • Les grains (millet,orge, maïs, riz)
  • Les champignons comestibles et les lichens
  • Les aliments fermentés

Ils ne mangent pas les aliments transformés, les sucres, les farines de blé, les huiles traitées et les produits laitiers. Ils obtiennent aussi beaucoup de vitamine D du fait d’être à l’extérieur et de consommer le foie des animaux marins.

 

Les plantes qui traitent l’acné

Les extraits de plantes tel que l’Azadirachta indica (Neem), le Sphaeranthus indicus (hindi), l’Hemidesmus indicus (salsepareille), le Rubia cordifolia (Madder commune) et le Curcuma longa (curcuma) sont anti-inflammatoire et éliminent les bactéries sur la peau qui favorisent l’acné. L’huile essentielle d’arbre à thé est la meilleure pour traiter localement un bouton.

La camomille et le thé à la menthe peuvent apaiser l’irritation de la peau. Faites une solution forte de la camomille et de menthe poivrée, imbibé votre visage, et laissez reposer pendant un certain temps sur la peau.Les acides de fruits et les enzymes peuvent vous donner un “peeling glycolique” naturel. Utilisez des fruits broyés en purée et essuyez votre visage avec de l’ananas ou des zestes d’orange écrasés.

Tenez un journal alimentaire

Écrivez ce que vous mangez et regardez les connexions entre les aliments et les éruptions; et n’oubliez pas que cela peut prendre une journée ou plus pour les aliments pour stimuler les éruptions.

 

Sources :

  • Expérience personnelle
  • http://www.precisionnutrition.com/all-about-acne-nutrition