Sauté pois chiches, kale et concombre amer

J’ai crée cette recette très simple qui s’adresse à 100% à Pitta. Plus le plat est riche en chlorophyle, plus il sera bon pour équilibrer Pitta!

Le concombre amer est plutôt méconnu alors qu’en fait, contrairement aux concombres dits « doux », c’est un légume/fruit autochtone. Les concombres sont naturellement amers.

J’adore énormément les concombres amers! Et c’est mon Pitta qui parle. Cette recette est tout simplement parfaite pour ce dosha pour les raisons suivantes : l’amertume du concombre amer assèche l’onctuosité (gras) de Pitta, les protéines des pois chiches supportent le feu de Pitta, le kale et le céleri apportent des minéraux, quant à l’avocat, il est nourrissant et refroidissant.

Indrédients pour 2 personnes

  • 5 branches de kale
  • 1 tasse de pois chiches cuits
  • 1 concombre amer
  • 3 branches de céleri
  • 1 avocat
  • 1/2 oignon (optionnel car pas nécessaire pour Pitta)
  • 1 c. à thé de graines de cumin
  • 1 c. à thé de graines de fenouil
  • Huile d’olives de qualité

Préparation

Faire revenir le concombre amer émincé avec les graines de cumin, les graines de fenouil et l’oignon émincé (optionnel).

Une fois légèrement revenu, ajouter les pois chiches, puis le kale. Mélanger. Ajuster l’assaisonnement.

Sortir du feu. Ajouter le céleri émincé et l’avocat coupé en petits morceaux.

Boisson coco-chocolat

Cette boisson coco-chocolat peut être adaptée aux trois doshas. Bien qu’elle soit composée uniquement d’aliments crus, cette recette ne refroidira pas le Vata, ni le Kapha puisque le cacao et la cannelle équilibrent la froideur de la coco et de la banane. De même, pour le Pitta, on ajustera le dosage du cacao et de la cannelle qui sont les éléments chauffants de la recette.

J’avais l’habitude de siroter cette boisson tranquillement en début de soirée estivale. Mais puisqu’elle n’est ni chauffante, ni refroidissant, cette boisson se boit en été, automne, hiver ou printemps.

En été, on mettra moins de cannelle, tandis qu’en hiver, on en ajoutera. Il est même conseillé d’ajouter 1 pincée de noix de muscade par temps froid.

Ingrédients pour 500 ml (variante tridoshique)

  • 2 c. à thé de poudre de cacao cru
  • 1/2 tasse de lait de coco biologique
  • 1 banane mûre (moyenne)
  • 1 tasse d’eau
  • 2 pincées de cannelle (ajuster selon l’envie)

Au blender, mélanger tous les ingrédients ensemble.

Variante Vata : Il est possible de chauffer le lait de coco pour calmer le Vata. Puisque le cacao est amer et que cette saveur est trop asséchant pour Vata, on pour légèrement diminuer la quantité de cacao. On pourra aussi ajouter une cuillère de miel ou de sirop d’érable à la préparation. Et si cela vous parle, ajoutez même du ghee!

Variante Pitta : On enlèvera la cannelle car elle est trop chauffant pour Pitta. Pour alourdir la boisson, on pourra ajouter plus de lait de coco que d’eau.

Variante Kapha : Dans certains cas, on pourra ajouter plus de poudre de cacao pour chauffer le Kapha. Le cacao stimulera en plus le Kapha. La banane étant stagnante, elle sera à éliminer de cette boisson. On obtiendra ainsi une boisson moins onctueuse et c’est l’effet recherché chez Kapha. Bien sûr, on ajoutera d’autres épices selon votre goût. Je conseille particulièrement la noix de muscade, le poivre noir, voire même le piment de cayenne.

Aliments pour Pitta

L’alimentation de Pitta est essentiellement centrée sur des aliments frais, consistants et riches en minéraux et vitamines. Voici un aperçu de l’alimentation qui lui est conseillée.

Aliments conseillés pour équilibrer le Pitta

Céréales les céréales sont essentielles à Pitta car elles vont l’aider à s’alourdir. On privilégiera le riz brun, le millet.
Fruits il est conseillé de choisir des fruits de refroidissement aux saveurs sucrées et non acides, telles que les poires, le cantaloup, le melon et les raisins
Haricots et légumineuses les légumineuses sont considérées comme astringentes. Par conséquent, elles conviennent très bien à Pitta qui pourra se tourner vers les haricots mungo, les haricots noirs et les pois chiches.
Huiles Pitta est naturellement gras, il devra éviter de manger trop gras et se tourner vers des huiles telles que le tournesol, l’avocat, la noix de coco et le ghee.
Noix et graines Elles sont à consommer avec modération en raison de leur onctuosité (gras).
Laitages le lait lui convient. Les produits laitiers au goût salé ou aigre et ceux vieillis sont à éviter.
Légumes Pitta va privilégier les légumes pas trop acides et riches en minéraux (légumes verts) : les  asperges, les concombres, la patate douce, le persil, le brocoli, toutes les variétés de choux et la laitue.
Viande le régime végétarien est idéal pour Pitta. La viande, le poisson et les œufs sont chauffants. Il est possible pour lui de manger du poulet ou de la dinde en quantité très limitée. Le poisson est recommandé en même quantité.
Sucre les substances sucrées naturelles vont convenir à Pitta. On parle du sirop d’érable et du stévia notamment.
Épices Pitta va privilégier les épices tièdes et refroidissants : la cardamome, la menthe et le cumin. Les herbes aromatiques telles que la coriandre fraîche, la menthe, le persil ou le romarin sont vivement conseillés.
Boissons Les tisanes amères (romarin, artichaut, bardane), les tisanes à la menthe ou aux graines de fenouil.

Aliments fortement déconseillés pour Pitta

  • Réchauffant : viande, alcool, saveur vinaigrée, saveur salée, piquant.
  • Stimulants : café, thé, alcool, piquant, boisson énergétique, etc.
  • Fermentés : olives, choucroute, légumes fermentés, etc.
  • Acides : vinaigres, tomates, citron, pamplemousse, ananas, etc.
  • Trop léger : salade, repas de fruits, soupe sans accompagnement, etc.

Falafels maison

Les falafels sont très faciles à faire. Il est important d’utiliser des pois chiches sèches et non cuites. Les pois chiches conviennent parfaitement à Pitta, elles peuvent être gazogènes pour Vata, et parfois difficiles à digérer pour Kapha. Les pois chiches ont les guna suivants : sec, lourd et difficile. Le rasa est astringent et c’est pour cette raison qu’ils conviennent à Pitta et Kapha.

Adaptation Vata : Les falafels devront être onctueux en texture pour les Vata. Ils pourront ajouter 2 c. à soupe de ghee dans la préparation et cuire les falafels dans l’huile. Ils pourront ajouter plus de cumin pour l’effet carminatif du cumin.

Adaptation Pitta : En accompagnement, Pitta pourra ajouter une trempette refroidissante à base d’avocats et de coriandre fraîche.

Adaptation Kapha : Les falafels de Kapha devront rester assez secs. L’ajout d’épices supplémentaires, tel que le paprika fumé ou même le piment de Cayenne en petite quantité est conseillé.

 

Ingrédients
  • 1 tasse de pois chiches crus.
  • 1/2 botte de persil haché
  • 1/2 botte de coriandre haché
  • 3 c. à soupe de tahini
  • 1 c. à soupe d’huile d’olives
  • 1/4 tasse d’eau
  • Jus de 1/2 citron
  • 1 c. à soupe d’ail haché (selon le goût)
  • 2 pincées de noix de muscade râpée
  • Sel, poivre
Préparation

Faire tremper les pois chiches dans de l’eau pendant 4 h au moins. Les égoutter, puis les mixer au robot pendant 30 secondes.

Ajouter le reste des ingrédients. Mélanger le tout à forte puissance. La consistance doit être solide.

Façonner des boules de taille moyenne.

Pour les Kapha et Pitta, cuire au four à 180 degrés C pendant 20 minutes environ (ou jusqu’à coloration). Pour les Vata, cuire à la friteuse.

 

 

Shiitaké érable, orange, gingembre

 

Les champignons, et surtout les shiitakés, sont bons pour Kapha. Ils sont légers, faciles à digérer et faciles à cuisiner. Les shiitakés, sont légèrement plus « chewy » que certains autres champignons, ce qui fait que cela pourra convenir à Kapha, mais les autres doshas aussi. Cette recette conviendra plus à Pitta et Vata pour la simple raison que le sirop d’érable augmentera le kapha.

Ingrédients

  • 2 tasses de champignons shiitakés
  • 1 c. à soupe de gingembre frais haché
  • 1/4 de tasse de vinaigre balsamique
  • jus de 1/2 orange
  • 1 c. à soupe de sauce soja
  • 3 c. à soupe de sirop d’érable
  • Sel, poivre

Préparation

Couper les shiitakés.

Dans un bol, mélanger le jus d’orange, le sirop d’érable et la sauce soja

Dans une poêle huilée, faire revenir les shiitakés à feu fort avec le gingembre. Cuire 2 minutes en remuant régulièrement.

Déglacer au vinaigre balsamique. Remuer. L’alcool va s’évaporer naturellement.

Ajouter la sauce, mélanger continuer à cuire jusqu’à absorption du liquide.

Servez et manger chaud.